Éolien

Le panorama des énergies renouvelables publié par le SER, EDF, RTE montre un recul de 23% des demandes de raccordement en 2013.

La puissance du parc éolien raccordé à la fin de 2013  était de 8 143 M W dont 411 MW reliés sur le réseau de RTE, 7 362 MW sur le réseau d’ERDF et 352 MW sur les réseaux des Entrepises locales de distribution.

La puissance raccordée depuis fin 2012 a été de 630 MW dont 25 MW sur le réseau public de transport et 605 MW sur les réseaux publics de distribution. Ce volume supplémentaire raccordé en 2013 représente une  croissance de 8 % du parc éolien. Cependant les nouvelles installations raccordées au cours de 2013 sont en baisse de 23 % par rapport à l’année 2012.

La file d’attente de raccordement des puissances éoliennes est de 10 285 MW au 31 décembre 2013. La file d’attente de raccordement sur le réseau de RTE est de 5 724 M W (dont 4 153 MW de puissances éoliennes offshore) ; La file d’attente sur les réseaux de distribution est de 4 561 MW à fin 2013 (dont 4 025 MW sur le réseau d’ERDF et 536 MW sur les réseaux des ELD).

Un facteur de charge de 23%

La production éolienne en 2013 a été de 15,9 TWh. Le facteur de charge moyen sur l’année 2013 est de 23 %. Le taux de couverture de la consommation par la production éolienne est en moyenne de 3,3 % sur l’année 2013.

La loi n°2013-312 visant à préparer la transition vers un système énergétique sobre et portant diverses dispositions sur la tarification de l’eau et sur les éoliennes  prévoit plusieurs dispositions visant à simplifier le cadre législatif de l’éolien. La loi du 2 janvier 2014 habilitant le Gouvernement à simplifier et sécuriser la vie des entreprises, des procédures simplifiées innovantes seront expérimentées à partir de mars 2014 dans plusieurs régions, avant leur éventuelle généralisation. Une procédure d’autorisation unique doit permettre d’accélérer les délais d’instructions des dossiers. Ces mesures devraient permettre une certaine relance de la filière.

Retard sur l’objectif de 2020

La croissance du parc ralentit depuis plusieurs années, ce qui difficile selon le panorama, mais on peut dire impossible, l’atteinte de l’objectif  de 19 000 MW à l’horizon 2020.
Les raccordements de 2013, 600 MW sont très inférieurs aux 1 551 MW qu’il faudrait raccorder chaque année pour atteindre l’objectif. L’éolien en mer est en retard par rapport à l’objectif de 6 000 MW pour  2020. Aucun parc n’est en service et 4 153 MW sont en file d’attente. Les premières installations devraient être mises en service entre 2017 et 2019.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI