Bioéconomie

Un prix Pierre Potier pour les peintures biosourcées de BASF

Le prix Pierre Potier, qui récompense les innovations majeures de l’industrie chimique en faveur du développement durable, a été décerné cette année, dans la catégorie “procédé respectueux de l’environnement”, au groupe de chimie BASF pour sa peinture E-Sense R-M utilisée pour réparer les carrosseries de voitures.

S’inscrivant dans l’approche «Biomass Balance» élaborée en partenariat avec l’organisme allemand de certification TÜD-SÜD,  le projet  du  groupe allemand visait à créer une peinture utilisant le moins de ressources fossiles possible dans ses intrants. L’utilisation de ressources renouvelables comme biogaz et bionaphta permet à la firme d’inscrire son approche dans une logique de bioéconomie. En offrant aux carrossiers un séchage rapide, cette peinture contribue à réduire la consommation d’énergie et l’émission de gaz à effet de serre. L’utilisation de produits de la gamme e’Sense pour réparer l’équivalent de 2,5 pièces de carrosserie, permet d’économiser l’émission de 550 g de CO2. Les professionnels peuvent désormais utiliser des produits aux performances égales voire supérieures aux produits conventionnels mais aux performances environnementales supérieures.

VOIR AUSSI