Énergie

Le réacteur 5 de Bugey toujours arrêté

Le réacteur 5 de la centrale nucléaire de Bugey est à l’arrêt depuis la fin du mois d’août 2015. Il n’a pas redémarré après la visite décennale qui a permis de détecter un problème de corrosion sur les parois de l’enceinte de confinement. En cas d’incident nucléaire, cette paroi est destinée à contenir les gaz radioactifs sous pression dégagés par l’élévation en température du réacteur, pour un relargage contrôlé et filtré dans l’environnement.

Les fuites détectées ont pour origine des phénomènes de corrosion. Ceux-ci ne sont pas entièrement analysés et diagnostiqués. Depuis une année, les experts d’EDF et les experts de l’Autorité de Sureté échangent sur l’état des lieux, sur les causes et les solutions à apporter.

La dernière phase en date de la discussion, a amené l’ASN à recourir à l’Institut de recherche et de Protection Nucléaire (institut scientifique) pour recevoir un avis sur les propositions de solutions soumises par EDF. L’ASN attend la réponse des scientifiques. Si les réponses sont satisfaisantes, les solutions proposées par EDF pourront être mises en œuvre et l’ASN pourrait autoriser le redémarrage du réacteur. En cas de réponse non satisfaisante de l’IRSN quant aux solutions proposées par EDF, les travaux d’expertise devront continuer, sans reprise du fonctionnement du réacteur.

VOIR AUSSI