1. Accueil
  2. /
  3. Actualités
  4. /
  5. Territoires
  6. /
  7. Le réseau des agglomérations...

Le réseau des agglomérations met en cause le désengagement financier de l’Etat

     Le réseau des agglomérations d’Auvergne-Rhône-Alpes refuse le désengagement de l’Etat, alors que le gouvernement annonce une réduction de 10 milliards des financements apportés aux collectivités.

Après les années 2021 et 2022  impactées par la pandémie et un calendrier d’élaboration du Contrat Plan État-Région sans cesse décalé, le Président de la Métropole de Lyon Bruno Bernard a invité le 1er juillet les responsables du réseau des villes-centres et agglomérations d’Auvergne-Rhône-Alpes à échanger et s’organiser autour d’intérêts communs, notamment autour des questions de finances publiques.

Le réseau réunit les neuf grandes villes et communautés d’agglomérations ou métropoles, au delà des étiquettes politiques : Lyon, Saint-Etienne, Roanne, Bourg-en-Bresse, Grenoble, Annecy, Valence, Chambéry et Clermont-Ferrand en lien avec la création de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes. La réseau est voulu comme un espace de mise en synergie des territoires. Il entend être un lieu de dialogue entre les espaces urbains et ruraux. Les annonces notamment fiscales par le gouvernement de réduire de 10 milliards d’euros les apports de l’Etat aux  collectivités locales sont particulièrement inquiétantes. Elle affaiblissent davantage l’autonomie financière des collectivités territoriales.

Aujourd’hui, estiment les élus du réseau, la situation économique a changé. L’inflation est écrasante et l’augmentation du point d’indice, aussi attendue et légitime qu’elle soit, resserrent l’étau autour des collectivités territoriales.  »  Il est urgent de renoncer aux baisses de dotation aux collectivités territoriales. »

«    Dans ce contexte, l’absence d’une méthode claire et d’un calendrier transparent pour l’élaboration du prochain CPER vient ajouter de l’incertitude. En cette période de crise économique, nous restons parmi les premiers investisseurs et il est donc primordial que nous échangions étroitement avec l’État qui doit rester le garant de la construction du
prochain contrat de plan État-Région. Nous demandons donc un calendrier et d’être associées étroitement à son élaboration. »

Ont partticipé à la réunion, les élus suivants :  François ASTORG, maire d’Annecy ; Bruno BERNARD, Président de la Métropole de Lyon ; Olivier BLANCHI, Maire de Clermont-Ferrand et Président de Clermont Auvergne Métropole; Jean-François DEBAT, Maire de Bourg-en-Bresse et Président de Grand Bourg-en-Bresse; Grégory DOUCET, Maire de Lyon ;  Christophe FERRARI, Président de Grenoble Alpes Métropole ; Yves NICOLIN, Maire de Roanne et Président de Roannais Agglomération; Eric PIOLLE, Maire de Grenoble; Thierry REPENTIN, Maire de Chambéry.
Etaient absents et excusés : Nicolas DARAGON, Maire de Valence et Président de Valence Romans Agglo; Philippe GAMEN, Président du Grand Chambéry; Frédérique LARDET, Présidente du Grand Annecy et Gaël PERDRIAU, Maire de Saint-Etienne et Président de Saint-Etienne Métropole.

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Connection

Connexion à votre compte

Récupération de votre mot de passe

Merci de saisir votre identifant ou votre adresse email