Construction et aménagement

Les bois régionaux se développent

Selon une étude, 77% des entreprises qui construisent en bois déclarent utiliser du bois certifié. Mais une entreprise sur cinq ne sait pas estimer la proportion de bois certifié qu’elle utilise. Seulement 23% des entreprises disent utiliser 100% de bois français et 11% des entreprises utilisent seulement du bois étranger. Cependant, 8% des entreprises avouent ne pas connaître l’origine du bois qu’elles mettent en œuvre. Enfin, 58% des entreprises déclarent utiliser deux types de bois en fonction de la positon des pièces dans la construction, en fonction des contraintes et des normes.

Plus de la moitié de bois français

Plus de la moitié des bois, 56%, viennent de forêts françaises et 44% viennent de forêts étrangères. Une grande partie des bois utilisés pour la construction bois sont des bois importés, bien que la France dispose de la plus grande forêt d’Europe.

Les importations sont  justifiées par l’abondance des forêts dans certains pays, (Canada, Scandinavie, Ukraine) et par les coûts permis par une industrialisation de l’exploitation et de la transformation en éléments de construction. Ces bois qui ont poussé lentement sont de bonne qualité mécanique  et présentent des qualité de dureté.

Ils répondent aussi à des certifications, par exemple. Il  peut être tentant de construire avec des bois régionaux, avec du Douglas du Rhône, de la Loire, avec des essences qui croissent dans les Alpes : Bois de Chartreuse, Bois des Alpes. Mais les professionnels devront choisir des bois parfaitement adaptés.

Du bois des Alpes

La démarche Bois des Alpes a été mise en place  pour augmenter l’utilisation des bois alpins dans la construction à travers la mise en place d’un outil, la certification de produits et services Bois des Alpes. Les bois sont récoltés dans tout l’arc alpin et doivent être transformés dans ces départements ou dans des départements proches.

La certification apporte une garantie de qualité des produits bois construction et un service exemplaire en terme de développement durable. La certification Bois des Alpes offre, via un contrôle indépendant, une réelle garantie sur les critères suivants : origine des bois, massif alpin, garantie à 100% par la traçabilité, caractéristiques techniques, respect des normes en vigueur intervention d’entreprises locales.

Ces bois permettent de valoriser les ressources forestières et les compétences locales, de maintenir les emplois locaux et de participer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre par le biais des circuits courts.

L’aspect du bois

Il est évidemment important de veiller à la protection des bois, même pour des travaux de petite importance. Certains professionnels manquent d’expérience. Les bois sont classés en fonction des utilisations prévues, des risques auxquels ils sont soumis.

On peut construire en bois sans forcément construite un chalet. Si on veut conserver l’aspect bois, il faut savoir que celui-ci va évoluer s’il n’est pas lasuré, au fur et à mesure de son exposition aux rayonnements du soleil, et de son exposition aux intempéries. On peut aussi donner des couleurs au bois comme cela est le cas dans les pays où la construction Bois est largement répandue, en Europe du Nord.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI