Économie circulaire

Les magasins bio à la rescousse de la collecte et du recyclage des emballages plastiques

13 marques bio s’engagent et lancent le premier collectif de collecte et recyclage complémentaire des emballages plastiques en France, sous le nom de Collectibio.

Box Collectibio, déjà présente dans une centaine de points de collecte en Auvergne-Rhône-Alpes ©Collectibio
Box Collectibio, déjà présente dans une centaine de points de collecte en Auvergne-Rhône-Alpes ©Collectibio

L’extension des collectes sélectives à l’ensemble des plastiques progresse en France, mais il faudra attendre 2022 pour qu’elle couvre l’ensemble du territoire national.  13 marques de la filière bio1 ont donc lancé et Collectibio, une initiative collective et inédite pour la collecte et le recyclage des emballages plastiques jusqu’à présent non-recyclés : sachets souples, films plastiques, coupelles, bois, assiettes…

Dès à présent, 645 magasins bio2 dans toute la France, dont déjà une centaine en Auvergne-Rhône-Alpes, sont équipés de « box de collecte » pour accueillir les plastiques souples, doypacks, gourdes, films plastiques, sans distinction de marques. Leur nombre devrait rapidement passer à 850.

« Le sujet de la pollution plastique pose un vrai problème environnemental . Pour nous, marques de la bio, il était très important de faire notre possible pour que ce plastique soit collecté, recyclé et ne se retrouve pas dans la nature. Ce projet innovant devait évidemment se construire dans le cadre d’une aventure collective et c’est aussi ce qui fait la différence de notre filière bio spécialisée » expliquent les marques membres du collectif qui ont investi 175 000 euros dans sa mise en œuvre, et qui sont également engagées, à titre individuel, dans une démarche d’éco-conception, de réduction à la source de leurs emballages plastiques et d’amélioration de leur recyclabilité.

Mobiliser les consommateurs

Pour Collectibio, il s’agit maintenant de mobiliser tous les maillons de la chaîne et en particulier les consommateurs qui devront ramener les emballages concernés en magasins.

Jacques Minelli, Directeur commercial de l’enseigne Satoriz, partenaire du programme, est plutôt confiant quant à l’engagement des consommateurs : « Fournisseurs et magasins spécialisés bio ont conjointement travaillé pour pallier aux insuffisances criantes du recyclage des plastiques en France. Nous ne doutons pas que les consommateurs sauront être à la hauteur de l’enjeu qui nous concerne tous. »

La démarche est animée et coordonnée par le Synabio, syndicat professionnel des entreprises de la bio, en partenariat avec TerraCycle, entreprise américaine innovante, développant des solutions clé en main pour la collecte et le traitement des déchets difficilement recyclables. Les emballages collectés seront pesés, triés puis stockés. Une fois une quantité de déchets suffisante atteinte, ils seront broyés puis transformés en granules de plastique pour devenir de nouveaux objets du quotidien : bancs, pots, arrosoirs, etc. Ces emballages auparavant incinérés ou enfouis, auront alors une seconde vie.

Pour Jean-Marc Lévêque, Président du Synabio : « Citoyens, entreprises, associations, collectivités, sont tous amenés à être acteurs de la gestion des déchets. Aujourd’hui, la conscience collective évolue, elle fait bouger les lignes et nous fédère dans l’action. Avec cette initiative conjointe, les entreprises bio démontrent qu’elles savent dépasser les enjeux de concurrence pour agir ensemble. ».

Liste des points de collecte dans toute la France sur www.collectibio.fr.

  1. Collectibio est porté par les marques Babybio, Celnat, Danival, Direct Producteurs fruits secs, Food 4 Good, Grillon d’Or, Iswari, J.Favrichon, Lima, Markal, Priméal, Soy, Vitabio.
  2. Les boxs Collectibio seront installées dans les magasins partenaires de l’initiative : Biocoop, Biomonde, Comptoirs de la Bio, L’Eau Vive, La Vie Claire, Naturalia, Naturéo, Satoriz et autres magasins indépendants.

VOIR AUSSI