Mobilité

Les modes doux avancent dans la Vallée de la Chimie

Engagée dès sa création en 2007 dans une démarche de Plan de déplacement Interentreprises (PDIE), l’Association pour le Développement de la Vallée de la Chimie (ADDVC) publie les bons résultats de la dernière enquête mobilité effectuée en 2013.

La Vallée de la Chimie couvre au sud de Lyon, les rive gauche et rive droite du Rhône. Les deux rives comportent surtout des plates formes chimiques occupées par des entreprises chimiques, par des entreprises de sous-traitance ( transport) par des prestataires mais elle comptent aussi des zones d’activité occupées par des entreprises industrielles ou artisanales sans lien avec l’activité chimique.

Le secteur a été longtemps très mal desservi par le réseau de transport en commun et la desserte ferroviaire ne concerne que quelques gares près des sites industriels ( Piere Bénite par exemple, ou Saint-Fons).

L’Association pour le Développement de la Vallée de la Chimie a donc mis l’accent sur les modes de transport doux et sur le co voiturage. Selon l’enquête, les modes de déplacement doux – covoiturage, vélo et deux-roues, transports en commun – continuent de grignoter les usages auto-solistes.  Depuis les premières enquêtes mobilité menées en  2007, 2009, 2011 et 2013, ces derniers ont chuté d’environ 15%. La croissance la plus importante des usages se porte sur le transport en commun grâce à l’offre Atoubus du Sytral avec plus de 16% d’usagers sur la ligne ZI 6 , dont le terminus est la gare Jean Macé à Lyon.

Le covoiturage avec près de 20 % de pratique sur la zone soit 20 nouveaux inscrits par mois sur le portail d’inscription (www.covoiturage-valleedelachimie.fr). La taille importante des structures impliquées dans la démarche explique le bon dynamisme du PDIE qui s’est donné pour ambition de diminuer fortement la part de la voiture individuelle dans les années à venir.

L’ADDVC mobilisera ses adhérents lors du prochain Challenge Mobilité prévu le 5 juin prochain. Enfin une nouvelle enquête des pratiques sera organisée pendant la semaine de la mobilité du 16 au 22 septembre 2014.

L’ADDVC (Association pour le Développement de la Vallée de la Chimie) créée en 2007 rassemble tous les acteurs de la Vallée de la Chimie et de promouvoir  toute initiative favorisant une meilleure qualité de vie des salariés et résidents de la vallée, un développement harmonieux et durable du territoire. L’association rassemble plus de 8500 salariés et 28 établissements adhérents ; tous acteurs de la Vallée de la Chimie – pour en savoir plus : sb.addvc@gmail.com

Membres: Air Liquide, Arkema, Avenance, Blanchon, Bluestar Silicones, Broc Marché,Entreprise Ecole,  Hermès, IFPEN, Interfora-IFAIP, JTEKT, Kem One, Serma, Solvay, Total Centre de Recherche de Solaize (CreS), Total France Feyzin (Raffinerie), Union des Industries Chimiques (UIC) Rhône-Alpes, Vie et Véranda, Ville de Pierre Bénite, Ville de Saint-Fons, Ville de Feyzin, Ville de Solaize, SPIE, Association Lyon Sud-Est Entreprises (Alysée), Feyzin Association Entreprises (Fase). L’association bénéficie du soutien du Grand Lyon (Mission Espace des temps et développeurs économiques), de la Région Rhône-Alpes, de l’ADEME

VOIR AUSSI