Environnement

Les Parc des Bauges candidat au titre de Géoparc

Le Réseau européen des Géoparcs vise à préserver la géodiversité pour promouvoir le patrimoine géologique auprès du grand public. C’est un tâche difficile car la géologie passe pour être une science ardue. Le réseau vise à développer le tourisme géologique. On compte 37 Géoparcs en Europe et seulement 2 en France.
Le Parc Naturel Régional des Bauges a déposé son dossier de candidature. La réponse devrait intervenir en novembre 2011.
Un Géoparc doit comporter plusieurs sites géologiques d’une importance particulière en fonction de leur qualité scientifique, leur rareté, leur esthétique ou leur valeur éducative. Leur intérêt peut être archéologique, écologique, historique ou culturel.
Un patrimoine remarquable

Les Bauges possèdent un patrimoine géologique remarquable, avec les superbes synclinaux perchés du Trélod ou de l’Arclusaz. Il en va de même du sous-sol avec le plateau du Revard sous lequel on trouve les cavités les plus longues et les plus profondes de Savoie. Le karst représente une ressource précieuse pour le massif : il contient toute l’eau qui coule vers les lacs d’Annecy et du Bourget, une énorme ressource pour l’eau potable et le tourisme.

Des pays comme l’Allemagne ont fait de leurs Géoparcs, de vraies destinations touristiques. La labellisation du massif des Bauges permettrait de mettre en valeur ce patrimoine. Plusieurs projets de valorisation ont été menés. Le plus connu est sans nul doute le sentier des tannes et glacières du Margériaz accessible à tous et agrémenté d’un livret d’interprétation. De nombreux projets pourraient voir le jour en 2011. On peut citer le module géologique de la Maison faune-flore, les sentiers d’interprétation du Nant des Granges, des Creusates ou des Iles du Chéran, le chemin des vignes en combe de Savoie, etc.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI