Énergie

L’expérience nucléaire d’AREVA utile pour le solaire thermodynamique à réflecteurs Fresnel

Pour développer sa technologie de solaire thermodynamique à réflecteurs à concentrations par miroirs de Fresnel, AREVA complète ses compétences acquises dans le nucléaire par des recherches sur de nouveaux métiers.

Les recherches menées par AREVA se répartissent en trois cercles concentriques, rappelle, commercial de l’ Business Unit Energies Renouvelables.

Les recherches sur l’optique pour réaliser les miroirs et concentrer le rayonnement solaire, ne sont pas menées à l’interne. Les métiers traditionnels d’AREVA, le nucléaire, n’avaient pas de liens avec l’optique. Les partenaires se trouvent aux États-Unis.
Le deuxième cercle réunit des partenaires présents sur les métiers traditionnels d’AREVA, l’énergie, comme le CEA et l’Institut National de l’Energie Solaire.

Le troisième type de recherche est mené l’interne, par des équipes qui travaillent depuis longtemps sur le nucléaire. Les recherches concernent les pressions, les comportements des matériaux dans les circuits. AREVA bénéficie d’une expérience importante en matière de tenue des matériaux dans le temps et mène des recherches pour réduire les déperditions d’énergie récupérée à partir du rayonnement solaire. Les recherches concernent aussi les systèmes de contrôle commande. Ces systèmes sont particulièrement importants dans les centrales nucléaires, non seulement pour l’exploitation ,mais aussi pour la sécurité.

On les retrouve évidemment dans les centrales solaires thermodynamiques à réflecteur par miroirs de Fresnel. En effet de telles installations, si elles ne posent pas de problèmes de sécurité, comparables, demandent une grande finesse dans la gestion pour optimiser la production et le rendement.

Les compétences acquises par AREVA dans le nucléaire sont ainsi en partie transférable dans le solaire thermodynamique, mais pas seulement sur le plan technique, et sur le plan de la qualité. L’expérience dans le nucléaire est aussi un atout commercial. Si les clients savent que l’entreprise est performante pour le nucléaire, ils pensent, à juste titre qu’elle peut l’être aussi dans le solaire.

michel.deprost@enviscope.com

 

 

VOIR AUSSI