Bioéconomie

Loi sur l’agriculture

Le projet de loi sur l’agriculture voté en première lecture à l’Assemblée nationale ne contient pas une ligne sur le sujet OGM. Après l’annulation du moratoire interdisant la culture du maïs OGM Monsanto 810 en France l’été dernier, le gouvernement n’a toujours pas réagi.

Greenpeace demande au gouvernement de prendre des mesures immédiates pour interdire les cultures OGM en France

De nombreux cas ont prouvé que la coexistence est impossible entre les cultures OGM et les autres : les OGM contaminent l’environnement, les autres cultures mais aussi l’apiculture, par voie de pollen des plants transgéniques et des pesticides directement liés à ces cultures. Les cultures OGM interdisent, de fait, toute autre culture non OGM. Le MON 810 produit une toxine insecticide et sa culture a des conséquences négatives sur l’environnement.

« Une mesure de coexistence ne serait pas acceptable aux yeux de Greenpeace. Mais pas seulement : la mobilisation contre les OGM est forte en France et une mesure de ce type serait forcément très mal perçue », souligne Anaïs Fourest.

Ce samedi, le 18 janvier Greenpeace mobilise ses membres et tous les opposants aux OGM dans 17 villes de France pour dire non à ” l’agriculture toxique”.

VOIR AUSSI