Infrastructures

Accès français au tunnel Euralpin : la FNAUT demande de nouvelles études

Accès français au tunnel Euralpin : la FNAUT demande de nouvelles études

Pour la Fédération nationale des Associations d'Usagers des Transports, le phasage des accès français au tunnel de base international est à revoir. Il doit être simplifié, moins onéreux, plus efficace.
Les accès français au tunnel de base du Lyon Turin bénéficient d'une Déclaration d'Utilité publique depuis 2013. Cette DUP autorise un chantier en deux phases  : d'abord, une tunnel de base sous la montagne de l'Epine, pour une ligne qui irait de Lyon au Nord de Chambéry, puis dans un second temps, une première galerie sous le massif de Chartreuse, une autre sous le massif de Belledonne et une troisième sous le massif du Glandon avant d'arriver en Maurienne.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !