Bioéconomie

Maïs 1507 Pioneer: l’Association des Biotechnologies végétales demande que la France donne le feu vert

La Commission  européenne propose d’autoriser la culture d’un nouvel événement de transformation chez un  maïs génétiquement modifié (TC 1507 de Pioneer). Le Parlement européen a donné un avis défavorable.

L’Association Française des biotechnologies végétales (AFBV)

demande que la France donne le feu vert à ce maïs. Elle rappelle qu’au cours d’un processus d’autorisation de 12 ans, l’Agence Européenne de Sécurité (EFSA) a conclu, dans sept évaluations distinctes, que la culture et la consommation de ce maïs 1507 sont équivalents pour la santé à celles de son témoin non modifié. Il n’y a donc, pour l’association,  aucune raison scientifique pour que la France ne vote pas en faveur de l’autorisation de ce maïs 1507 en Europe.

Pour L’AFBV  “  la décision de l’Europe aura un impact qui se manifestera bien au delà de l’autorisation de ce seul produit. La liberté des agriculteurs européens dans le choix des semences qu’ils trouvent les plus appropriées à leurs besoins, y compris les variétés produites par modification génétique et autres biotechnologies, doit être respectée.” L’AFBV rappelle que la culture de ces produits est encadrée par le Comité de Surveillance Biologique du territoire (CSBT) crée à cet effet.
 
Pour l’AFBV, ” cette liberté de choix des semences est fondamentale pour rendre l’agriculture en UE plus viable, moins dépendante des importations de produits agricoles et plus compétitive sur les marchés mondiaux. Dans le cadre d’une stratégie de l’offre qui ne peut a priori exclure l’agriculture, les plantes bénéficiant des derniers progrès des biotechnologies sont devenues incontournables.



Site Internet :

VOIR AUSSI