Construction et aménagement

A Villeurbanne, la ZAC des Maisons Neuves applique l’Agenda 21 du Grand Lyon

La réalisation de la ZAC des Maisons Neuves, à Villeurbanne, commence avec le démarrage des démolitions, la consultation des promoteurs et la commercialisation. La ZAC dont le maitre d’ouvrage est le Grand Lyon est aménagée par l’OPAC du Rhône dans un quartier situé au sud de la ville de Villeurbanne, à l’est du quartier lyonnais de la Part-Dieu, dans un secteur de constructions aujourd’hui de qualité variée et hétéroclite.


Le quartier est composé d’un bâti ancien composé d’immeubles de deux ou trois étages, occupé par des logements en étage, par des commerces en rez de chaussée. Le secteur compte des immeubles d’une dizaine d’étages, des copropriétés des années soixante dix et des locaux d’activités industrielles ou artisanales, souvent au cœur des ilots. Le tissu économique est varié, garages, mécanique, électricité mobilier, travaux publics.


Accroitre l’offre de logements


La ZAC s’étend sur 3 hectares qui seront restructurés, avec notamment la construction d’une nouvelle rue, de cheminement piétons, de logements et d’espaces publics de qualité. C’est un secteur résidentiel de 370 logements qui permettra d’accroitre l’offre dans un secteur de l’agglomération où la demande est très forte. Le quartier Ferrandière/Maison Neuves compte 11 389 habitants au dernier recensement de 1999, et un quart de logements sociaux. A Villeurbanne, la demande de logements sociaux était en 2006 de 7070, mais 1000 logements sont attribués par an. La demande en logement sociaux est justifiée par la proportion des ménages non imposables qui représente 53% des ménages villeurbannais, le revenu annuel moyen net sur la commune étant de 14 232 euros.


Le projet de ZAC entend proposer aux nouveaux habitants un cadre de vie urbain répondant aux critères environnementaux. La conception d’ensemble est bioclimatique : bâtiments implantés afin de bénéficier de l’ensoleillement, protection par rapport au vent, liaisons douces, espaces verts, protection des arbres déjà présent sur le site, en particulier un tilleul planté en 1789.


Infiltration des eaux de pluie


L’architecture des bâtiments eux-mêmes est bioclimatique pour garantir un bon confort en été comme en hiver, et de bonnes performances énergétiques. Certaines toitures seront végétalisées. Une place sera aménagée en prairie, avec des essences simples, des espèces adaptées au climat et 2000 mètres carrés de zones de calme. L’infiltration des eaux de pluie sera privilégiée.


Cette réalisation appliquera donc les orientations de deux référentiels. : Le référentiel habitat durable mis en place par le Grand Lyon en 2006 et la référentiel Qualité environnementale du Bâti mis en place par la Région appliqué en 2008 à 1000 logements. La ZAC est une application de l’Agenda 21 du Grand Lyon qui prévoit la production de logements diversifiés, de modes de déplacements doux, d’appliquer la charte de l’arbre.


L’architecte en chef de la ZAC est le cabinet L’Atelier d’Architectes. Terre eco intervient comme conseil en matière de développement durable.



michel.deprost@enviscope.com


Pour en savoir plus sur l’OPAC du Rhône: www.opacdurhone.fr/


Les premiers permis de construire seront déposés en 2010.

VOIR AUSSI