Environnement

Méthane renouvelable : un potentiel de 65 TWh en Auvergne Rhône-Alpes

Méthane renouvelable : un potentiel de 65 TWh en Auvergne Rhône-Alpes

Avec une production annuelle de 65 térawatt/heure Auvergne Rhône-Alpes  pourrait représenter en 2050 environ 15% de la production française de méthane vert.

L’ADEME, GRTgaz et GrDF ont présenté lors des Assises européennes de l’Energie de Genève un scénario indiquant que la France pourrait faire face en 2050 à tous ses besoins en gaz grâce au méthane renouvelable. Trois filières devraient être mobilisées  : méthanisation à partir de déchets de biomasse, pyro-gazéification de la biomasse sèche et méthanation. La méthanation est la combinaison de carbone et d’hydrogène vert produit par électrolyse de l’eau par l’électricité verte produite en surplus.
Les départements de l’Ouest de la France seront bien placés pour développer ces trois filières. Ce sont des départements d’agriculture et d’élevage, produisant beaucoup de déchets de biomasse et beaucoup d’effluents d’élevage (Bretagne, Normandie). Ils ont aussi des parcs éoliens produisant une électricité qui peut être utilisé pour électrolyser de l’eau. Plusieurs départements (Cote d’Armor, Manche, Finistère, Ile et Vilaine, Morbihan) auraient une capacité de 10 000 Gwh. Certains site seraient fortement injecteur de gaz vert dans le réseau de distribution qui lui-même injecterait dans le réseau de transport dans des installations de rebours permettant d’accroitre la pression pour la circulation dans le réseau de transport
. Plusieurs départements des pays de Loire sont aussi favorisés. Ce qui est le cas de départements comme l’Allier et le Puy de Dôme en Auvergne Rhône-Alpes. Le Puy de Dôme aurait une capacité annuel de près de 10 000 GWh.
Globalement, Auvergne Rhône-Alpes pourrait produire chaque année 65 TWh de gaz vert Douze TWh serait produits, par méthanisation, 36 par pyro-gazéification, et 17 TWh par méthanation.

 

VOIR AUSSI