Mobilité

Métropole de Lyon : le contournement autoroutier prend forme

Métropole de Lyon : le contournement autoroutier prend forme

Après des années d'hésitation et d'études l'Etat engage la réalisation d’itinéraires autoroutiers de contournement de l'agglomération de Lyon à l'Est.

Le contournement de l'agglomération lyonnaise se met en place. La traversée de la Métropole de Lyon sera progressivement rendu dissuasif, avec notamment une réduction des vitesses. Le trafic traversant Lyon entre Dardilly et Limonest devrait être divisé par deux passant de 100 000 à  50 000 véhicules par jour.

Les solutions de contournement de l'agglomération sont étudiées dans le cadre d'une convention signée le 21 octobre 2015 par l'Etat et la Métropole. L'étude a été lancée en mai 2016, sous maitrise d'ouvrage DREAL, et elle sera rendue à la fin de 2017.

Quelque 50 000 véhicules devront donc passer par la rocade Est, via les deux sections autoroutières au nord, A 46 Nord depuis Anse, et au sud, A 46 Sud. Les sociétés concessionnaires sont associées aux études qui portent sur l'élargissement par création de voies supplémentaires. Il sera nécessaire de traiter avec Autoroutes du Sud de la France les connexions de Ternay entre l'A 46 Sud, l'A7 et la jonction avec l'A 47 qui mène à Saint-Etienne. Au nord, le travail sera réalisé avec Autoroutes Paris Rhin Rhône concessionnaire de l'A 46 Nord.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !