Michelin vise 100 % de pneus recyclables

À Movin’On 2018, qui se tient à Montréal, Michelin a annoncé un plan ambitieux visant à garantir d’ici 2048, que les pneus de la marque seront fabriqués avec 80 % de matériaux durables, et que 100 % des pneus seront recyclés.
En 2018, selon le World Business Council for Sustainable Development, 1 milliard de pneumatiques sont en fin de vie dans le monde, soit environ 25 millions de tonnes. Au niveau mondial le taux de récupération des pneus est de 70 % et le taux de recyclage est de 50 %. Les pneus sont recyclés sous différentes formes :  20 % sont valorisés en énergie. En comparaison, 14 % des emballages ou contenants en plastique sont récupérés chaque année et l’industrie automobile se donne un objectif de taux de recyclage de 3,5 %.

Les pneus Michelin sont constitués de 28 % de matériaux durables : 26 % de matériaux bio-sourcés, comme le caoutchouc naturel, l’huile de tournesol, le limonène, etc., et 2 % de matériaux recyclés, comme l’acier ou la poudre de pneus recyclés). Michelin investit dans les hautes technologies pour hisser ce ratio à 80 % de matériaux durables.

Matériaux biosourcés
Cet objectif passe par des programmes de recherche sur des matériaux bio-sourcés comme Biobutterfly, un programme lancé en 2012 en partenariat avec Axens et IFP Energies Nouvelles. Le programme vise à créer des élastomères de synthèse à partir de biomasse comme le bois, la paille ou la betterave.
Pour intégrer de plus en plus de matériaux recyclés et renouvelables dans ses pneumatiques, dont  30 % de matériaux recyclés d’ici 2048, Michelin développe des solutions innovantes tout en continuant à améliorer ses performances. En témoigne la récente acquisition de Lehigh, spécialiste des micro-poudrettes de haute technologie dérivées de pneumatiques recyclés.

Acquisition de Lehigh Technologies
Lehigh Technologies est une société de chimie spécialisée, leader sur le marché des poudres de caoutchouc micronisées (MRP), matière première durable qui réduit jusqu’à 50 % les coûts des charges d’alimentation, et offre des performances sans compromis de qualité sur un large éventail de marchés.
Les MRP remplacent les charges d’alimentation à base de pétrole et de caoutchouc dans une large gamme d’applications industrielles et grand public, notamment les pneus haute performance, les plastiques, les biens de consommation, les revêtements, les matériaux d’étanchéité et les matériaux bitumineux. Les experts de Lehigh œuvrent avec leurs clients afin d’optimiser les produits pour chaque application.
Lehigh exploite la plus grande usine de fabrication de MRP au monde à Tucker (USA, Géorgie) avec une capacité de production annuelle de 54 000 tonnes. Le centre d’Application et de Développement de Lehigh, sert désormais de centre d’innovation pour Michelin, qui y mène des recherches et formule des MRP en collaboration avec ses clients. Michelin propose jusqu’à présent cinq gammes de produits et continue d’élargir sa gamme de solutions sur les principaux marchés.

Nouvelle implantation en Espagne
Créée en co-entreprise avec Hera Holding, basée à Barcelone, Lehigh Spain sera la première usine de Lehigh à l’extérieur des États-Unis, à Murrillo del Fruto. Sa construction s’achève et le site entrera en service à l’été 2018. Pour Christophe Rahier, Directeur de la Ligne Business Matériaux de Haute Technologie chez Michelin,  « cette acquisition démontre la volonté stratégique de Michelin de valoriser son expertise dans les matériaux de haute technologie, dans des domaines qui s’étendent au-delà du pneumatique. Michelin favorise ainsi l’utilisation de matériaux recyclés innovants non seulement dans le domaine du pneumatique, mais aussi dans des secteurs industriels hors pneumatiques».

VOIR AUSSI