Mobilité : Le projet STAR développe le bus autonome

Lancé en janvier 2018, le projet STAR soutenu par le pôle de compétitivité et cluster CARA vise à accélérer le développement du transport urbain autonome, par la création d’un bus sans chauffeur, capable de circuler en toute la sûreté et confortablement en conditions « normales ».

Ce bus sera capable d’opérer, sur une route dédiée,  dans des conditions similaires à celles d’aujourd’hui, il s’agira autrement dit d’un véhicule de 12 m de long, accueillant de nombreux passagers, et roulant jusqu’à 40 km/h.

Un tel véhicule offrira entre autres avantages une meilleure rentabilité économique à l’échelle de flotte, et permettra une extension de la plage horaire de service. Le bus démonstrateur intégrera  une solution complète de supervision de l’exploitation, le contrôle de la sécurité en circulation ainsi qu’un logiciel de navigation permettant d’optimiser les trajets. La sûreté du système de conduite autonome bénéficie d’une attention toute particulière avec une excellente protection active et passive contre les menaces de type cyberattaques. Le projet permettra ainsi de comprendre les contraintes d’une exploitation dans un premier temps en sites fermés ou sur des voies dédiées, pour évoluer vers une intégration dans le flux de circulation normal.

Labellisé et soutenu par CARA, Aerospace Valley et la Nouvelle France Industrielle – Véhicule autonome (dont CARA pilote le cas d’usage véhicule industriel, agricole et forestier),  Star implique différents partenaires : Easymile, Ifsttar, Inria, ISAE-Supaero, Iveco Bus, Michelin, Sector et Transpolis. Le projet est subventionné par le gouvernement français à travers un financement FUI (Fonds unique interministériel), les Régions Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie, et le Grand Lyon Métropole.

VOIR AUSSI