Actualités

“Le Modem de veut pas être de gauche”

“Le Modem de veut pas être de gauche. Il travaille pour le rassemblement des démocrates. Avec la fin des vacances a ressurgi le temps de la cuisine politique très éloignée des préoccupations des français. Les grandes manœuvres ont commencé : Le rapprochement de l’UMP avec la droite nationaliste de Philippe de Villiers et le CPNT forme un bloc électoral hétéroclite ratissant jusqu’aux extrêmes. Le PS et les Verts ont fait état, lors de leurs universités d’été, de leurs divisions sur les stratégies d’alliance. Martine Aubry demande à François Bayrou si le Modem est à gauche. La réponse est simple : c’est non.


S’opposer à une politique conservatrice ne signifie pas être de gauche.


Nous remercions François Bayrou de nous avoir libérés des alliances systématiques avec le RPR puis l’UMP. Le prix de cette indépendance peut paraître élevé mais nous ne souhaitons pas y renoncer pour de nouvelles alliances systématiques avec le Parti socialiste.


Le Modem est un mouvement politique jeune, né d’un refus du bipartisme. Il lui faut en premier lieu affirmer ses convictions et convaincre les électeurs. Nous avons vocation à être présent à toutes les élections et notamment aux élections Régionales pour défendre nos valeurs, nos idées et notre programme. Notre indépendance n’empêche pas le partenariat.


Nous pensons qu’il est possible de travailler avec toutes les organisations modérées de notre pays, en rejetant les extrêmes. Le projet de société que nous portons pourra réunir démocrates, sociaux-démocrates, gaullistes sociaux dans une nouvelle offre politique aux français”


Cyrille ISAAC-SIBILLE, Président du Mouvement Démocrate du Rhône


VOIR AUSSI