Environnement

Nature: les compensations ont des limites

Les espaces naturels demeurent de plus en plus menacés par la construction d’infrastructures, par l’urbanisation. Les projets se développent en incluant des mesures compensatoires. La suppression d’un milieu naturel est présentée comme pouvant être compensée par la création d’un milieu de remplacement: la suppression d’une mare donne lieu à la création d’une nouvelle mare.

Les mesures compensatoires sont prévues dans le cadre du Grenelle de l’environnement dans le cadre du principe: Eviter, Réduire, Compenser). “Ces mesures sont les bienvenues dans leur principe, à condition que le principe des mesures compensatoires ne doit aboutir à une multiplication des atteintes à des milieux essentiels” souligne Pascal Vautier, président de la Fédération des Conservatoires Espaces naturels, lors du congrès tenu à Aix les Bains jusqu’au 8 avril. ” Nous voulons une mise en œuvre de mesures compensatoires répondant à une charte éthique”.« La biodiversité n’est pas une ressource indéfiniment renouvelles. Les services rendus par la biodiversité ne sont pas forcément compensables”
Les responsables de la gestion de milieux naturels veulent aussi rester en mesure de monter des projets. “ Que ce soit pour les réserves ou les conservatoires, nos résultats se développent, mais nos actions sont confrontées à la nécessité d’équilibrer des montages partenariaux qui deviennent complexes. Face à des temps pour lequel tant l’argent public et l’argent privé sera plus difficile, nous sommes d’accord pour présenter des demandes communes afin de solliciter moins de financements, mais nous avons des missions à mener
L’action est menée au quotidien par des personnes qui sont dans les réseaux. Or, si nos n’avons plus les moyens de financer, si nous arrivons à faire deux ou trois pour cent du travail sur le terrain, ce sera le maximum”
Les deux réseaux des réserves naturelles et des conservatoires veulent développer les connaissances et la sensibilité de tous les publics à la nature. ” La préservation de la nature est un processus éducatif profond qui s’appuie sur une formation dès le plus jeune âge mais aussi par une formation des agents ». explique Guy François Frisoni, président des Réserves Naturelles de France. Le président de Réserves naturelles demande s’il est ” envisageable d’intégrer les actions d’éducation à la gestion d’un espace naturel”. Une demande que le Ministère pourrait étudier, a expliqué Odile Gauthier, Directrice de l’Eau et de la Biodiversité au Ministère de l’Ecologie, dans le discours de cloture du congrès qui s’est achevé à Aix les Bains le vendredi 8 avril.

VOIR AUSSI