Énergie

Traitement du cancer: NEOLYS DIAGNOSTICS étudie la radiosensibilité des cellules

La radiothérapie, traitement par l’irradiation à l’aide de rayons ionisants, vise à gérer des tumeurs cancéreuses, mais elle a des effets collatéraux. La société Néolys Diagnostics propose une méthode qui évalue la sensibilité des cellules aux rayons ionisants pour personnaliser les traitements.Toutes les six secondes en Europe, un nouveau cas de cancer est détecté. La moitié des cancers sont traités par radiothérapie. En Europe et aux États-Unis, plus de 2 millions de personnes reçoivent ce type de traitement. Dans 20% des cas, les traitements sont insuffisamment efficaces et dans 20% des cas, des complications peuvent survenir. Le bénéfice est le plus souvent présent, mais le rapport bénéfice- inconvénient doit être amélioré pour chaque patient.
Car nous ne présentons pas tous la même sensibilité par rapport aux rayons ionisants. Nos cellules ne réagissent pas de la même manière aux effets des rayons qui cassent l’ADN, un ADN qui peut se réparer du tout, bien se répare ou mal se réparer. Ce sont les mauvaises réparations ou les non-réparations qui peuvent déclencher des cancers.
Les techniques mises au point par NEOLYS DIAGNOSTICS permettent à partir de la connaissance du niveau de radiosensibilité, de définir un niveau minium de radiation pour l’efficacité d’un traitement sur la tumeur et un niveau maximum de radiation pour la tolérance des cellules saines.
NEOLYS  DIAGNOSTICS a mis au point un test rapide qui permet en 48 heures de dépister des patients à risques. NEOLYS propose aussi un test qui fournira au praticien le futur comportement de la tumeur et du patient soumis au traitement.
La technologie est issue du groupe INSERM dirigée par le Dr Nicolas FORAY. Les innovations ont été protégées par des brevets gérés par Lyon Science Transfert, et actuellement par la Société d’Accélération des Transfert de Technologies Lyon Saint-Etienne (SATT). Pour l’Europe et les États-Unis (2 millions de personnes traitées chaque année par radiothérapie) le marché serait de 2 milliards d’euros. NEOLYS DIAGNOSTICS compte être le numéro un de ce marché.
L’entreprise a besoin de 5 millions d’euros pour industrialiser ses produits, effectuer les démarches de validation les travaux de démonstration, développer une action commerciale pour les marchés américain et européen. Elle a déjà levé 800 000 euros.

VOIR AUSSI