Environnement

Nicole BRICQ, une socialiste spécialiste des finances à l’écologie et à l’énergie

La nouvelle ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Eneergie, n’est pas une militante ni une spécialiste des ces domaines. C’est une socialiste engagée depuis longtemps, résolument à gauche, qui s’appuie sur une expérience en entreprises.

La nouvelle ministre est une spécialiste des finances publiques et de la régulation financière. Au Sénat qui a basculé à gauche, elle est rapporteure générale de la commission des finances.

Elle inscrira le développement des grands domaines de l’écologie, de l’énergie, dans une perspective de rigueur budgétaires et financière. Il est capital d’examiner les futures en cours et les mutations future, la transition énergétique dans une perspective financière et économique.

Titulaire d’une maîtrise en droit privé (Université de Bordeaux en 1970), cadre de direction de profession, Nicole BRICQ a été
longtemps membre du CERES (courant fondé par Jean-Pierre Chevènement) puis de Socialisme et République, Nicole Bricq a été Première secrétaire de la Fédération de Paris du PS au début des années 1980. Elle adhère ensuite à Socialisme et démocratie auprès de Dominique Strauss-Kahn. Députée  de la sixième circonscription de Seine-et-Marne (Meaux-Nord) elle a été élue sénatrice de Seine-et-Marne le 26 septembre 2004. Elle est conseillère municipale d’opposition à Meaux depuis 20012.

VOIR AUSSI