Énergie

Nucléaire : les Commissions locales demandent un débat national

Nucléaire : les Commissions locales demandent un débat national

Les Commissions locales d’information, privées des moyens prévus par la loi, demandent un  large débat sur la prolongation de l’exploitation des centrales  nucléaires. Jean-Claude  Delalonde , président de l’ANCCLI explique.

L’ANCCLI estime que la sureté nucléaire se dégrade comme l’a montré l’année  2016?

On nous a toujours dit que notre système nucléaire faisait parti des plus surs, mais cela ne semble plus être le cas quand on voit la quantité d’incidents graves annoncés en 2016, qui traduisent  le vieillissement des installations. Nous voyons que le système est de plus en plus sou s tension. Cette tension s’est exprimée en particulier lors de l’arrêt de douze réacteurs à l’occasion du dossier sur la concertation de carbone de certaines pièces fournies par AREVA. Nous avons été très  surpris par l’autorisation de redémarrage prise par l’ASN à l’entrée de l’hiver à la veille de possibles tensions sur la production.

Nous n’avons pas été informés au niveau national comme dans les commissions locales des conditions qui permettaient de donner le feu vert au redémarrage. Nous attendons toujours des explications de l’ASN. Nous ne pensons pas que le président de cette dernière ait reçu un appel téléphonique de la ministre de l’environnement, mais nos comprenons qu’il a du prendre une décision pour éviter une situation difficile pour EDF comme pour les consommateurs. Or dans ce cas, la sécurité n’est pas le premier critère.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI