Environnement

Un appel de Michèle Rivasi pour un encadrement des antennes relais

Ondes électromagnétiques :




Michèle Rivasi, tête de liste Europe Ecologie dans le sud-est, lance un appel aux communes pour qu’elles deviennent “collectivité test” du seuil de précaution de 0,6 volts par mètre. L’opération est lancée par l’association Robin des Toits, en coordination avec le


CRIIREM (Centre de recherches et d’informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques)


La candidate rappelle que 0,6 volt/mètre serait suffisant pour un fonctionnement normal des téléphones portables.


Le Grenelle de la téléphonie mobile doit faire évoluer le cadre et les schémas d’implantation des antennes-relais : adoption de micro et de pico-antennes, dont les très faibles puissances permettront de réduire l’exposition passive des populations, choix de connexions câblées très haut débit dans les lieux publics pour proposer de nouvelles “zones blanches”, « dédiées à l’étude et aux esprits apaisés » ; vente de “box” Wi-fi et bluetooth désactivées par défaut.



Michèle Rivasi annonce que Valence, où elle est adjointe à l’environnement, sera ville pilote. Six autres communes en zones urbaines ou rurales sont volontaires: Courbevoie (Hauts-de-Seine), Hérouville-Saint-Clair (Calvados), Le Vigan (Gard), Niergnies (Nord), Aumessas (Gard), Campestre (Gard). Les collectivités candidates peuvent s’inscrire auprès de contact@robindestoits.org.


Plus d’infos : http://www.europeecologie.fr/euroregions/sud-est

VOIR AUSSI