Mobilité

Abandon du service ” wagons isolés”:des risques selon les usagers des transports

Pour la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports, le plan Fret d’Avenir hauteur de 7 milliards d’euros « dans le cadre du « grand emprunt national » reste cependant à concrétiser » La FNAUT s’interroge cependant sur l’efficacité du plan. « Les transferts de trafic dépendent fortement des conditions de concurrence entre modes. Or l’Etat et les collectivités territoriales continuent à encourager le trafic routier de fret à travers le lancement de nouvelles autoroutes et voies rapides. De nombreuses dispositions retenues dans la loi Grenelle 1 vont affaiblir la portée de l’éco-redevance poids lourds (Eurovignette) prévue pour 2011


La création d’opérateurs ferroviaires de proximité ( OFP) a été suggérée de longue date par la FNAUT. Elle devrait permettre de dissocier le transport massifié sur longue distance et les opérations de groupage/dégroupage. Mais la fédération estime qu’un abandon rapide du wagon isolé avant toute expérimentation effective des opérateurs privés, se traduirait par 2 millions de parcours de camions supplémentaires par an. La FNAUT demande donc un moratoire sur l’abandon des trafics de wagon isolé par la SNCF : ces trafics doivent être transférés aux OFP au fur et à mesure de la mise en place de ces derniers afin d’éviter leur passage sur la route.


La Fédération des Usagers suggère aussi une révision des péages demandés par RFF. La Fédération estime nécessaire un allégement pour les wagons isolés et le combiné, en contrepartie d’une augmentation pour les trains entiers. Le seul relèvement, prévu par RFF, du prix des péages au coût marginal, puis à un niveau couvrant une partie du coût complet, risque de “dérentabiliser” le trafic maintenu de wagon isolé et celui des trains massifs. C’est l’avenir de tout le fret ferroviaire qui serait alors remis en cause.


La FNAUT souhaite enfin l’émergence d’un transporteur ferroviaire européen par la création d’une société à laquelle la DB et la SNCF apporteraient leurs moyens sans conserver de responsabilité de gestion.


michel.deprost@enviscope.com




VOIR AUSSI