Environnement

Pesticides : pour Michèle Rivasi, la justice rend compte des dysfonctionnements

Pesticides : pour Michèle Rivasi, la justice rend compte des dysfonctionnements

Michèle Rivasi, eurodéputée élus du sud est de la France, Pesticides propose au public de suivre une audition de la Commission spéciale sur les Pesticides du Parlement européen qui aura lieu vendredi 5.

L’eurodéputée élus de la Drôme, annonce la tenue vendredi 5 d’une réunion de la commission spéciale du Parlement européen,  L’élue demande une audition indépendante sur les effets des pesticides sur le vivant.”  ” La guerre contre les pesticides est emblématique de la mainmise des géants agrochimiques sur notre environnement naturel, social et juridique, avec la complicité des conservateurs et des libéraux. C’est pourquoi nous vous donnons rendez-vous le 5 septembre, au Parlement Européen à Bruxelles, pour une audition PEST complémentaire, libre et indépendante des lobbys, organisée par le groupe des Verts ! “

Cette audition, annonce Michèle Rivasi, se déroulera en présence des avocats américains Robert Kennedy Jr et Michael Baum à l’origine de la victoire du premier procès contre le glyphosate et le Roundup de Monsanto – sera retransmise en ligne et traduite dans plusieurs langues de l’Union Européenne.

 

La Commission spéciale sur les pesticides (PEST) du Parlement Européen a été créée en janvier 2018, suite en particulier aux demandes de l’eurodéputée verte Michele Rivasi et aux révélations des Monsanto Papers décrivant, selon elle,  les ” manipulations de Monsanto sur l’évaluation scientifique du glyphosate. ” L’objectif de la Commission est d’améliorer les procédures d’autorisation des pesticides en Europe et  ” d’éviter que l’EFSA (Agence Européenne de Sécurité Alimentaire) ou la Commission rendent des avis soumis aux lobbies des multinationales.

Pour Michèle Rivasi, est c’est une position évidemment  capitale,  la vérité n’est plus seulement scientifiqueAujourd’hui, c’est la justice qui acte les dysfonctionnements de nos sociétés” . ” Le 10 août dernier,  rappelle députée, la justice californienne a condamné Monsanto à verser 289 millions de dollars au jardinier Dewayne Johnson victime d’un cancer qu’il attribue à son exposition durant des années à des herbicides contenant du glyphosate. La justice est désormais le lieu où s’acte les dysfonctionnements de nos sociétés. Il devient plus qu’urgent que le politique, que l’Europe se dote des bonnes procédures pour que le glyphosate et de manière générale l’ensemble des produits phytosanitaires à l’effet cancérigène, mutagène ou reprotoxique soient interdits et retirés du marché.

Michele Rivasi, eurodéputée verte et coordinatrice au sein de la Commission PEST  déplore le fonctionnement de cette commission : ” Depuis le début des auditions PEST, nous déplorons avec plusieurs collègues le manque d’informations confrontant expertise et contre-expertise. Le désistement surprise de l’experte californienne prévue dans l’audition d’aujourd’hui, comparant les réglementations pesticides de pays de l’OCDE, illustre les difficultés de la commission PEST à recevoir des experts critiques sur les failles du système.

Qui vient pour la remplacer ? Le responsable du programme pesticides de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis (EPA) ! Sauf que l’EPA considère que le glyphosate n’est pas cancérigène, tandis que l’administration californienne multiplie les mesures de prévention. Une fois de plus, nous allons entendre dans cette audition uniquement des institutionnels dont l’avis est dicté par leur hiérarchie et qui nous assurent que tout va bien… On connait la chanson ! Ça suffit ! Nous ne pouvons plus accepter la science confisquée et l’information bâillonnée. Il est temps de dire les choses telles qu’elles sont. Nous devons nous libérer de l’emprise des lobbys sur nos consciences collectives.

 

VOIR AUSSI