Construction et aménagement

Petites villes : le programme Coeur de Ville est lancé

La revitalisation des petites villes est indipensable pour l’équilbre des territoires dans le cadre d’un développement durable. Le Cerema et le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales vont coopérer pour mettre en oeuvre le programme national Action Coeur de Ville.

Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, a signé  le 3 février à Lyon, avec le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), une convention de partenariat pour le Programme National Action Cœur de ville. Pierre Jarlier, président du conseil d’administration du Cerema et Pascal Mailhos, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, ont participé à la signature.

Le programme Action Cœur de Ville a été lancé en mars 2018 pour soutenir des villes moyennes dans leur stratégie de redynamisation. Il entre pleinement dans sa phase opérationnelle avec la signature de la convention-cadre. Il permettra à 222 villes (ou binômes de villes) de taille moyenne de bénéficier d’un accompagnement via une convention de revitalisation sur cinq ans. Les conventions avec les 222 villes ont presque toutes été signées, et les travaux du Cerema ont commencé sur plusieurs territoires.
Le programme repose sur cinq axes :
• De la réhabilitation à la restructuration : vers une offre attractive de l’habitat en centre-ville, afin d’éviter l’étalement urbain. Le but est d’améliorer les logements, notamment sur le plan énergétique ;
• Favoriser un développement économique et commercial équilibré ;
• Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions ;
• Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine ;
• Fournir l’accès aux équipements et services publics.

Le Cerema bénéficie d’une forte implantation territoriale et d’une expertise sur des thématiques essentielles pour les collectivités telles que l’aménagement, l’urbanisme, la transition écologique, la mobilité, les risques naturels, les zones commerciales, le commerce en ville. Il apportera un soutien à l’animation nationale en appui au Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) : co-animation de groupes de travail thématiques, contribution aux dispositifs de diffusion et communication, contribution à l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) « Réinventons nos cœurs de ville ». Il apportera aussi un soutien aux collectivités dans leur projet « Action Cœur de Ville » : conseil amont, expertise technique, accompagnement des appels à projets locaux.

VOIR AUSSI