Économie durable

170 000 personnes éclairées grâce à Lagazel

Plus de 200 stations de charge collective de lampes solaires ont été installées dans 7 pays d’Afrique. En 4 ans, l’entreprise ligérienne Lagazel a ainsi contribué à améliorer le quotidien de 170 000 personnes. Elle ne souhaite pas s’arrêter là et se fixe l’objectif ambitieux de toucher 6 millions de bénéficiaires d’ici 5 ans.

©Lagazel – Nicolas Réméné

En Afrique, un enfant sur trois n’a pas eu la chance de reprendre le chemin de l’école à l’occasion de la rentrée des classes. Les jeunes filles sont particulièrement touchées. Pour répondre à cette problématique, de nombreux leviers peuvent être actionnés. L’accès à l’énergie en fait partie. L’entreprise franco-africaine Lagazel l’a bien compris, et a imaginé une station de charge collective, une solution sur-mesure pour inciter à la scolarisation dans des zones rurales non électrifiées.

Une station de recharge dans une école au Sénégal

En 2018, une station de charge a été installée dans l’école de Diaglé, dans la région de Fatick au Sénégal. La station permet de recharger simultanément 40 lampes solaires, ce sont donc une quarantaine de lampes solaires qui ont été distribuées aux élèves et aux professeurs. Les élèves y déposent leur lampe chaque matin et la récupèrent à la fin de la journée, chargée. Ils peuvent alors rentrer chez eux en toute sécurité, faire leurs devoirs à la maison, et profiter avec leurs proches d’un éclairage de qualité, sans danger. Les élèves cotisent chaque mois pendant deux ans et deviennent propriétaires de leur lampe à l’issue du CM2. Le dispositif contribue à inciter les familles à scolariser leurs enfants. Les élèves, eux, voient leurs chances d’obtenir leur diplôme augmenter, grâce à des conditions d’apprentissage améliorées. Ce projet a été mis en œuvre par l’Agence Régionale de Développement de Fatick et l’ONG Initiative Développement dans le cadre d’un projet de coopération avec la région Nouvelle Aquitaine.

Nombreux acteurs impliqués

Les lampes et kits solaires sont fabriqués depuis 2016 par l’entreprise Lagazel au plus près des besoins, avec un premier atelier d’assemblage au Burkina Faso et un second en cours de construction au Bénin. L’entreprise, dont le siège est à Saint Galmier dans la Loire (où sont fabriqués les composants des lampes et kits), est engagée, notamment dans des projets dans le domaine de l’éducation, pour fournir aux populations des solutions pour accéder à une énergie propre, durable et de qualité. Outre des agences d’électrification rurale africaines et des organismes des nations unies, une centaine d’acteurs impliqués dans la solidarité internationale (coopérations décentralisées, entreprises et fondations d’entreprises, organisations issues de la diaspora…) sont déjà convaincus par cette solution.

VOIR AUSSI