Environnement

Pollution de l’air à Grenoble : le chauffage au bois accusé numéro 1

Pollution de l’air à Grenoble : le chauffage au bois accusé numéro 1

Les secteurs d’activité responsables de la pollution aux particules fines (PM10) sont d'abord le chauffage au bois individuel, non performant avec 47% des émissions en moyenne sur l’année et jusqu’à 75% les jours de grand froid. Viennent ensuite les transports routiers avec  21% des émissions de particules mais surtout  émetteurs majoritaires de NOx .

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !