Mobilité

Pollution : Europe Ecologie les Verts critique l’inaction de la Métropole de Lyon et du Préfet

En raison des dépassements de seuils  pollution de l’air, EELV demande la mise en place de la circulation restreinte sur la Métropole et des mesures d’accompagnement pour des alternatives de déplacements.

Pierre Hémon, conseiller métropolitain, demande au nom du Groupe Europe Ecologie les Verts de la Métropole des mesures urgentes pour réduire les émissions polluantes. Il met en comparaison la réactivité de la maire de Paris et l’absence de communication de la collectivité.

La préfecture de police de Paris a annoncé que seuls les véhicules possédant une vignette Crit’air de 1 à 3 (violet, jaune, orange) ainsi que les véhicules électriques pourront circuler dans la capitale entre 5h30 et minuit. Les véhicules avec vignette 4 et 5 ainsi que certains véhicules non classés (voitures immatriculées avant 1997, deux roues avant 2000) seront aussi interdits.

Dans le Rhône, aucune mesure de restriction ni même de sensibilisation n’est prise. ” Les panneaux lumineux des autoroutes somment les automobilistes de rouler 20 km/h au dessous des limites et annoncent des contrôles réguliers qui ne sont malheureusement pas réalisés.

« Il est temps qu’une décision soit prise pour réduire la pollution de l’air à Lyon et même dans le Région », explique Thomas Dossus, secrétaire d’EELV Rhône. « Toute la métropole lyonnaise suffoque. La préfecture doit prendre des mesures d’urgence en coordination avec les élus. Une période de gratuité des transports publics, TCL et TER, devrait être décrétée depuis longtemps sans que l’on ai besoin de la demander.  Le silence du préfet fait écho au mutisme tant de David Kimelfeld, président de la Métropole, que de Gérard Collomb, maire de Lyon, où de chacun.e.s des 9 maires d’arrondissement. »

Pour Grégory Doucet, secrétaire EELV Lyon, « ce nouvel épisode de pollution démontre que l’on doit prendre des mesures efficaces et régulières pour réduire la pollution de l’air dans notre métropole : augmentation du réseau cyclable ; développement des transports en commun ; réduction de la circulation automobile dans les coeurs de centre et de quartier comme par exemple sur la Presqu’ile lyonnaise ; plantation massive d’arbres. »

VOIR AUSSI