Bioéconomie

Prairies fleuries : des agriculteurs du Haut Jura et des Bauges récompensés

Trente et une exploitations, sur 200 exploitations candidats, installées sur 18 territoires ont été récompensées dans le cadre du Concours national des Prairies fleuries. Le but du concours est de récompenser les agriculteurs qui protègent et développent la diversité florale dans leurs prés. Des méthodes permettent de mesurer cette diversité. La diversité florale est recherchée pour la qualité du lait, mais aussi pour fournir de la nourriture aux abeilles et autres pollinisateurs qui ont besoin de variétés fleurissant d’une manière étalées, offrant une variété de nourriture ( présence d’acides aminés, etc. )
Les prairies primées ont réussi une bonne intégration dans leur environnement et sont au cœur du système de production des exploitations ainsi que des préoccupations environnementales des territoires.
Dans la catégorie prairies de fauche maigre, le jury a récompensé Denis LAPORTE du Parc national des Pyrénées. Cet éleveur de Sers (Hautes-Pyrénées) est un producteur ovin AOC de viande Barège de Gavarnie. Son exploitation individuelle comprend un troupeau de 210 brebis et 28 hectares de prairies fleuries. Située en zone de piémont, la prairie de Denis LAPORTE est une des plus productives de l’exploitation et contribue aux paysages remarquables du Parc national des Pyrénées. Elle est fauchée en juillet grâce à un système d’irrigation traditionnel par gravité.
Deux agriculteurs de Savoie ont été classés deuxièmes ex aequo : le GAEC du Sierroz (AOC Tome des Bauges) de Saint-Offenge Dessous (Savoie) du Parc naturel régional du Massif des Bauges et Alain CARTANNAZ (Coopérative laitière des Entremonts) d’Entremont-le-Vieux (Savoie) du Parc naturel régional de la Chartreuse.

VOIR AUSSI