Actualités

Présidence de la République : une communication muette sur le climat

Comme l’ont relevé plusieurs observateurs, le Président de la République semble n’avoir découvert la question climatique qu’en 2022. Encore cette découverte n’est-elle que partielle. Pour connaitre l’impact climatique de la plus haute autorité de la République,  Enviscope a interrogé l’Elysée, à la fin du mois d’août et en novembre 2022. En vain.

Ce jeudi, le président, faisant des promesses aux représentants des boulangers demandant un bouclier tarifaire énergie, s’est un peu énervé en évoquant des numéros verts qui ne répondent jamais. Il a raison. Mais la Présidence de la République devrait balayer devant la porte du palais. Pardois, l’Elysée lui non plus de répond pas.

J’explique ma démarche entreprise depuis quatre mois sans réponse.

J’ai souhaité , à la fin du mois d’août, le calme de l’été s’éloignant, des informations sur le bilan énergétique et climatique de la plus haute autorité de l’Etat.  Quoi de plus légitime et de plus banal.

Ma démarche a consisté tout d’abord, comme toute démarche journalistique, à consulter le site officiel de la Présidence à la recherche d’informations sur le sujet, des chiffres, des données, des objectifs, des engagements. Chou blanc. J’ai  cherché ensuite les coordonnées du service communication, celui dont est dotée toute commune un peu importante, toute préfecture, toute région, ou toute entreprise d’un effectif de 800 personnes, équivalent à l’effectif de l’Elysée.  Raté. Recherche infructueuse :  la direction de la communication de la Présidence, n’existe  pas sur … … le site de la Présidence.

Pas de contact avec la communication

Cela signifie-t-il qu’il n’y pas de service ou de direction de la Communication ? Impossible. En effet selon le rapport annuel de la Cour des Comptes, ” Au 31 décembre 2021, la Direction de la communication comptait 108 agents (contre 116 en 2020) . On sait par ailleurs que présidence est doté de conseillers pour diverses fonctions.
Mais pour la presse, de prime abord rien, à moins, et encore d’être accrédité. Poussé par l’ardeur de l’investigation,  j’ai  courageusement  téléphoné au standard de la présidence. Résultat des appels de la première après-midi, trois transferts infructueux : en substance , les personnes ne sont pas là, elles sont absentes, elles doivent être sorties. De contact avec une secrétariat aucun.
Le lendemain nouvelle tentative. Nouvelle explication de ma demande :

Je souhaite, simplement avoir le contact avec le service communication pour avoir des informations sur la dépense énergétique, sur l’impact carbone de la présidence de la République, les bâtiments, les flottes, les déplacements, etc….
« On ne peut pas vous donner ces informations….
Je ne vous demande pas ces informations, mais de me mettre en contact simplement avec les personnes susceptibles de me donner ces informations, un secrétariat, une adresse électronique pour poser mes questions.
– Nous ne pouvons pas donner les informations sur ces personnes.
Je trouve que c’est tout à fait surprenant, alors que cette demande est fréquente...

 On me raccroche au nez

Sans autre forme de procès, l’interlocutrice me “raccroche au nez ”  comme on dit familièrement. Pas une formule de politesse, pas de conseil, pas un mot. Je décide d’écrire à la Présidence de la République la lettre dans laquelle je me présente, et réitère ma demande de contact. La lettre, par imprudemment peut-être , par la voie postale à l’adresse officielle.

Je laisse passer de nombreuses semaines. Sans avoir d’accusé de réception,  d’appel,  de courrier électronique signalant que ma demande a bien été reçue….

Le numérique va sans doute me sauver. Le 7 novembre j’entreprends la démarche numérique qui sans faille doit me permettre d’obtenir les contacts , puis les informations recherchées. Mon message part. Le 7 novembre, à 12 heures 49, l’équipe de la correspondance me transmet le message suivant.

” Monsieur

Les équipes de la correspondance du Président de la République ont bien pris en charge votre message.

Comme chacun des nombreux courriers qui lui sont adressés chaque année, votre message sera lu avec la meilleure attention, afin d’informer le Président de la République et son cabinet.

S’il est possible de répondre à votre attente, un courrier vous sera adressé dans un délai raisonnable.

Sans attendre, je vous invite à suivre l’actualité du Président de la République sur le site www.elysee.fr et les réseaux sociaux.

Cordialement,

Les équipes de la Correspondance.

Nous sommes le 9 janvier 2023. Je n’ai aucune information de la présidence de la République. Et je l’ai vérifié , le site de la présidence de la République n’indique toujours pas comment la presse peut poser de modestes questions à la plus haute autorité du pays….

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI