Construction et aménagement

Le Grand Lyon déconstruira les anciens locaux du Progrès à Chassieu

 La Communauté urbaine de Lyon a acquis par acte du 13 février 2006 des biens immobiliers situés avenue du Progrès à Chassieu appartenant au quotidien. Plusieurs parcelles avaient été l’objet de la transaction : un terrain d’environ 1,7 hectares sur lequel est implanté le bâtiment  à usage de bureaux. La transaction avait été réalisés pour un montant de 5 millions d’euros. La transaction a pris effet à la fin de 2007.

  C’est à la fin de 2007 que le quotidien lyonnais a emménagé  dans le quartier de Confluence, piloté par le Grand Lyon, dans un immeuble de 11 000 m2  de SHON sur une emprise de 3 900 m2  pour un investissement représentant une dépense de 13 millions d’euros.

  Ces tènements ont été acquis par la collectivité ” à titre de réserve foncière dans le cadre d’une démarche de requalification de la ZI Mi-Plaine afin de répondre aux demandes croissantes d’implantation de nouvelles entreprises”

1,7 million de portage depuis l’acquisition

 Depuis l’acquisition, les bâtiments se sont dégradés, notamment à cause de nombreuses intrusions pour le pillage du cuivre. Une étude a montré qu’aucune réutilisation des locaux n’était envisageable. Même rénovés, les bâtiments, sont désormais obsolètes et inadaptés, au regard des critères du marché. Seul l’usage des terrains après déconstruction est envisageable.

Le coût annuel de portage est d’environ 300 000 €, montant incluant le gardiennage 24/24h, les taxes foncières, les abonnements et les consommations de fluides, les travaux de maintenance. Cela représente un total d’environ 1 700 000 € depuis l’acquisition.

Le Grand Lyon dépensera  200 000 € en 2012 et  2 450 000 € en 2013 pour mener à bien la déconstruction. L’opération se déroulera en deux temps: dans un premier temps, la déconstruction de la totalité des bâtiments et, dans un deuxième temps, la préparation des terrains en vue de leurs aménagements ultérieurs. Le coût des travaux de déconstruction est estimé à 2 650 000 € . Les travaux pourraient débuter dès le 1er trimestre 2013 pour environ 8 mois

Ces aménagements pourraient permettre d’envisager de céder, le terrain du 92, avenue du Progrès pour l’implantation d’activités économiques. Le terrain du 93, avenue du Progrès à un projet d’aménagement d’ensemble du secteur, dans le cadre d’un remembrement, incluant ce terrain et des terrains privés mitoyens à acquérir ou déjà propriété de la Communauté urbaine.

La  décision permet  de réduire considérablement les coûts de portage dans l’attente de pouvoir valoriser les terrains devenus nus et constructibles.

michel.deprost@enviscope.com

michel.deprost@enviscope.com

Les terrains acquis sont les terrains et immeubles ci-dessous:

– 93, avenue du Progrès (parcelles cadastrées sous les numéros 180 et 387 de la section BY) : tènement d’environ 2,1 hectares sur lequel sont implantés les bâtiments B et C (voir plan ci-annexé),

– le bâtiment B dit “bâtiment industriel” est en grande partie composé d’espaces et de volumes très spécifiques liés à un process construit autour des imprimantes et rotatives,

VOIR AUSSI