Environnement

« Quelle foire ! » invite à faire la transition en Trièves les 20, 21, 22 septembre

« Quelle foire ! » poursuit le chemin entamé l’an dernier pour présenter des solutions qui répondent à la situation actuelle, pour partager des expériences. La transition énergétique, seule, sans dimension économique et sociale est-elle possible ? Non, et c’est ce que les acteurs du Trièves et leurs invités veulent montrer, à l’occasion de cette foire expo grandeur nature. Pendant la Semaine européenne de la mobilité, Quelle foire ! interrogera également les déplacements au regard de la relocalisation, qui va de pair avec la démarche de transition.

Quel programme !

Une centaine d’exposants (2/3 isérois, producteurs, associations, entreprises…) présenteront leurs produits, leurs démarches et leurs projets d’avenir, répondront aux questions des visiteurs toute la journée du dimanche 22 septembre, de 9h à 18h sur leurs stands installés dans les rues de Mens.

Du vendredi 20 au dimanche 22 septembre, une vingtaine de lieux s’ouvriront à la visite dans les villages alentours : entreprises, fermes, habitations, jardins… (et pour la plupart, de manière exceptionnelle). Ce seront également une dizaine de conférences, tables rondes et débats (énergies, agriculture, déplacements, finances et économie…), des films et des ateliers… Pour une mobilité douce, mais afin de transiter d’un lieu à l’autre, une mini-centrale de mobilités s’installera à Mens pour des départs en covoiturages, locations de vélo, places en attelage. Train + Navette :

Pour une Transition populaire

Tout comme la Foire bio, la nouvelle foire s’adresse à tous les publics, et c’est dans une démarche d’écotourisme (« une forme de voyage responsable qui contribue à la protection de l’environnement et au bien-être des populations locales ») que l’Association Trièves Tourisme, porteur de l’événement, inscrit cette nouvelle foire, proposant aux visiteurs une forme de loisirs au plus près de la vie locale, et pour partager des connaissances et expériences. La nouvelle foire se veut populaire et participe à une démarche de sensibilisation, afin que la Transition gagne du terrain. Les deux associations Trièves en Transition et Trièves Tourisme ainsi que la Commune de Mens se sont associées dès 2012 et ont réuni autour d’elles plus d’une quarantaine de partenaires révélant et exposant au grand jour la synergie d’un territoire, accueillant exposants d’autres régions et visiteurs qu’elle souhaite les plus curieux possible.

L’événement invite les visiteurs depuis les régions de Grenoble ou de Gap à se déplacer en train TER et propose des navettes depuis la gare SNCF de Clelles, jusqu’au bourg de Mens (sur réservation : 04 76 34 30 55). Programme complet, liste des exposants et critères de sélection disponibles sur le site www.quellefoire-trieves.fr

A PROPOS DU TRIEVES  

Petit territoire rural de moyenne montagne (650 km2, 10 000 habitants), le Trièves est riche d’initiatives : agriculture bio (20% des exploitations, le tiers des exploitations bio du département), filières et circuits courts, premier Agenda 21 rural reconnu en France, chaufferies bois, éco-constructions (une centaine de maisons et un centre de formation), projet de recyclerie, micro-entreprises qui s’associent, société à caractère coopératif ‘centrale villageoise photovoltaïque’, épargne solidaire « club Cigales », familles à énergies positives, épicerie solidaire, groupe agriculteurs- consomma’acteurs, sites de compostage de quartier et jardins collectifs bio et solidaires, démarche de sauvegarde des vignes et des paysages et transmission de l’agro-écologie et de la permaculture, initiatives de covoiturage et de déplacements alternatifs (locations de voiture entre habitants), coopératives, richesse associative…

L’installation du centre d’écologie pratique et des éditions Terre vivante à Mens en 1994, a fortement contribué au rayonnement écologique de la région. C’est en 1997 que la toute première foire bio s’est tenue, co-organisée par Terre Vivante et l’Office de Tourisme. Rassemblant un grand nombre de visiteurs, elle a été une pièce majeure pour le développement de l’écologie sur le territoire.

En 2008, une démarche citoyenne à la pointe de l’actualité (collectif après pétrole, devenu Association Trièves en Transition) – initiée par Pierre Bertrand, traducteur scientifique et ancien président du centre écologique Terre Vivante, et par Jeremy Light, co-fondateur du Centre for Alternative Technologies au Pays de Galles / consultant en systèmes d’épuration écologique – a engagé le Trièves vers la transition. En mai 2011, le territoire a fêté son entrée effective en transition, ceci en réunissant de nombreux acteurs locaux associatifs, d’autres « transitionneurs » venus de toute la France et en présence de Naresh Giangrande, cofondateur du Transition Network.

VOIR AUSSI