Énergie

Réaction en chaine après les déclarations pro nucléaires de Montebourg

Dimanche 26 août sur BFM TV  Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, a déclaré sur BFM TV que le nucléaire était une “filière d’avenir” et “une énergie pas chère et abordable” dans laquelle il faut investir. M. Manuel Valls avait tenu des propos similaires sur le nucléaire.

Les propos du Ministre ont provoqué des réactions en chaine.

Pour les Jeunes ecologistes, “le Ministre du Redressement productif montre aussi qu’il n’a pas encore intégré un certain nombre de facteurs dans sa réflexion.Bien que peu surprenantes de la part de Ministres socialistes pro-nucléaires, ces déclarations archaïques démontrent l’incapacité de certains dirigeants socialistes à évoluer face à l’impasse économique d’une filière nucléaire devenue ruineuse.”

Les Jeunes écologistes rappellent queles récents rapports de la Cour des Comptes comme du Sénat ont révélé que le nucléaire coûte en réalité bien plus cher que le prix répercuté aux consommateurs. La sécurisation comme le prolongement ou le renouvellement du parc nucléaire feront forcément exploser la facture d’électricité – déjà importante – des Français. A ce prix là, les écologistes préfèrent investir dans des énergies propres et renouvelables plutôt que de continuer dans l’impasse ruineuse du nucléaire.” Ils soulignent que “le troisième facteur est celui des risques liés à l’activité nucléaire qui sont et resteront élevés.

Montebourg un ministre du passé

Pour Sortir du Nucléaire, Arnaud Montebourg, est un ” ministre du passé !” Comment parler d’énergie “pas chère” au regard des coûts vertigineux, en partie attestés par la Cour des Comptes, dont on commence tout juste à cerner les contours, de la gestion des déchets et du démantèlement des centrales ?”
Le Réseau Sortir du Nucléaire évoque ” la souplesse intellectuelle de M. Montebourg, qui déclarait lors de la campagne des primaires socialistes vouloir “dépasser le nucléaire”, qui n’était alors selon lui, “comme toutes les autres sources d’énergie non reproductibles” (lire “renouvelables”) qu’une “solution transitoire” dont “chacun sait bien qu’on en sortira, à un moment ou un autre.” Montebourg appelait alors à “ne plus [faire du nucléaire] la base de notre production énergétique que l’on complète par des énergies renouvelables.” Il concluait : “Il faut donc hisser notre société par-dessus l’horizon du nucléaire et envisager la suite car le nucléaire est dépassable.”[1]
Le Réseau rappelle que M. Montebourg a été ex-député de Châlon-sur-Saône, commune où est implanté un important site de production d’Areva.

La WWF réagit aussi.

michel.deprost@enviscope.com

[1] http://www.arnaudmontebourg2012.fr/content/depasser-le-nucleaire

VOIR AUSSI