Haute-Savoie

Vallée de l’Arve : efficace, le Fonds Air Bois est prolongé

Le Plan de Protection de l’Atmosphère de la Vallée de l’Arve  bénéficie de nouvelles actions : deux ans de plus pour le Fonds Air Bois, un nouveau Fonds Air Entreprises et un plan de développement du covoiturage

La sixième Conférence locale de l’air du Plan de Protection de l’Atmosphère de la vallée de l’Arve (PPA) a réuni le 13 janvier à la Roche-sur-Foron représentants de la société civile, syndicats professionnels et  partenaires institutionnels. Yves le Breton, préfet de la Haute-Savoie, président de la CL’Air, Éric Fournier, vice-président de la CL’Air représentant la Région, président de la Communauté de communes de la vallée de Chamonix Mont-Blanc et David Ratsimba, représentant le président du Conseil départemental, président de la communauté de communes du Pays Rochois, ont annoncé la prolongation du Fonds Air Bois en 2023 et 2024 .

L’objectif : atteindre l’objectif de 6 700 appareils de chauffages au bois non performants remplacés. Une nouvelle  version du Fonds Air Entreprises et un plan de développement du covoiturage ont été présentés.De nouveaux critères sont en vigueur depuis le 1er janvier 2023, notamment la possibilité de changer des appareils antérieurs à 2005 (contre 2002 jusqu’à présent) et la nécessité de produire des justificatifs photographiques des appareils remplacés et des appareils neufs en fonctionnement.

Le PPA décline 30 actions sur trois sources de pollution (résidentiel, transports,industrie)  sur l’économie de la ressource et la diminution des déchets. Ces actions donnent des résultats significatifs sur les émissions de polluants avec des baisses constatées entre 2012 et 2020 de 37% des émissions de particules fines PM10, 38% de PM 2,5 et de 38% des émissions d’oxydes d’azote.

En 2022, 425 dossiers ont été financés. Depuis 2012, 5 303 familles ont remplacer leurs appareils de chauffage au bois non-performants, et 441 autres dossiers sont validés. Ces changement ont permis de réduire de 132 tonnes les émissions de particules fines dont 129 t de PM2,5  particules de 2,5 microns qui sont les plus nocives car elles pénètrent loin dans les poumons. Le but est de réduire d’environ 165 tonnes  les particules PM2,5. L’interdiction des foyers ouverts depuis le 1er janvier 2022 a également contribué de manière significative à la baisse des émissions de particules fines.

 

Un nouveau Fonds Air Entreprises

Un nouveau Fonds Air Entreprises sera mis en place en 2023. Les collectivités (communautés de communes, département et Région) et l’État au travers de l’ADEME prévoient de mobiliser plus de 4 M€ pour l’aide à l’investissement des entreprises en faveur de l’environnement et soutenir celles qui souhaitent s’engager dans la réduction de leurs émissions au-delà des normes réglementaires applicables.

Un plan pour développer le covoiturage

La  conférence présenté un plan d’accompagnement et de développement de projets de covoiturage. Opéré par l’agence Écomobilité, il permettra, à travers une formation des élus et des réunions avec les habitants d’élaborer des préconisations à l’horizon 2030. Des expérimentations pourront être menées afin de tester sur le terrain certaines des solutions proposées.

 

 

 

VOIR AUSSI