Bioéconomie

Reforest’Action : appel à projets pour planter 2 millions d’arbres en France

Reforest’Action lance le 27 mai, avec le soutien d’acteurs majeurs de la forêt et de la filière bois, l’Appel à projets national « 2 millions d’arbres pour nos forêts ». L’objectif est identifier partout, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes, des projets destinés à la plantation et à la régénération naturelle de deux millions d’arbres à l’automne-hiver 2019-2020.

©B. Mortgat
En Auvergne-Rhône-Alpes, la forêt stocke environ 1,5 milliards de tonnes de carbone et ce stockage s’accroît chaque année. ©B. Mortgat

Alors que les besoins en bois augmentent et que les pressions climatiques et sanitaires sur nos forêts vont s’accentuer au cours du siècle, la forêt, qui représente 440 000 emplois en métropole, est le principal foyer de biodiversité de notre pays et aussi son premier puits de carbone. En Auvergne-Rhône-Alpes, elle stocke environ 1,5 milliards de tonnes de carbone et ce stockage s’accroît chaque année. La forêt française a besoin de plantations et d’accompagnement à sa régénération naturelle pour s’adapter aux changements climatiques et répondre aux demandes sociales et de produits bois.

Reforest’Action lance le 27 mai l’Appel national « 2 millions d’arbres pour nos forêts ».  Figurent parmi les premiers soutiens de l’Appel les Experts Forestiers de France, la Fédération Nationale Entrepreneurs Des Territoires, Fransylva (Fédération des Forestiers Privés de France), France Nature Environnement, Fibois Grand Est et PEFC France.
« L’enjeu est d’identifier des projets de plantation d’arbres et de régénération naturelle partout en France, notamment en Auvergne-Rhône-Alpes, que Reforest’Action financera à l’automne-hiver 2019-20. Nous doublons ainsi nos ambitions de reboisement dans l’Hexagone par rapport à la campagne 2018-19 », explique Stéphane Hallaire, président de Reforest’Action.

Financement et éligibilité

Pour être éligible, un projet devra répondre au cahier des charges consultable sur la page web de l’Appel www.reforestaction.com/appel. Les principaux critères sont : parcelle de 2 ha minimum, diversité d’essences et maintien de l’état boisé sur 20 ans minimum. Plusieurs types de projets sont acceptés : reboisement d’une parcelle forestière affectée par un aléa naturel, boisement de friche ou zone urbaine, enrichissement de peuplements pauvres après analyse au cas par cas, régénération naturelle assistée. Les projets validés recevront un financement à hauteur de 50 à 150 % du prix hors taxe du plant, dans la limite de 1,2 € HT par plant.

 

VOIR AUSSI