1. Accueil
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Economie
  6. >
  7. Bioéconomie
  8. >
  9. Agriculture durable
  10. >
  11. Régionales Rhône-Alpes-Auvergne...

Régionales Rhône-Alpes-Auvergne : convergence pour le soutien à l’agriculture régionale

Le thème abordé cette semaine par Enviscope.com et Lyonpoleimmo.com dans le cadre des élections régionales de décembre prochain est celui de l’agriculture. Si, comme souvent, les points de vue des candidats divergent sur ce sujet, ils sont toutefois d’accord sur le fait que l’important est de « valoriser les filières de proximité ». Si cette expression est employée par le candidat Front national Christophe Boudot, elle est reprise par le candidat PS Jean-Jack Queyranne qui veut « développer les filières d’excellence locale de qualité ».

De son côté, le candidat du Rassemblement citoyens, Jean-Charles Kohlhaas souhaite « favoriser l’émergence de marchés locaux par l’organisation et la structuration des filières d’approvisionnement », tandis que les lycées devront être approvisionnés avec de la nourriture locale. Laurent Wauquiez, candidat de la droite et du centre indique quant à lui vouloir remettre les produits régionaux dans les cantines, car « la région possède une grande diversité de productions agricoles de qualité ». Il souligne en outre la nécessité d’ « assouplir certaines normes » qui empêchent les agriculteurs de développer leurs exploitations, et pénalisent leur compétitivité.

Cette notion est reprise par Jean-Jack Queyranne qui rappelle que Rhône-Alpes-Auvergne constitue une grande région d’élevage, et qui ajoute qu’un gain de compétitivité des agriculteurs passe par une modernisation de leurs exploitations, ainsi que par un renouvellement générationnel. A l’inverse, Jean-Charles Kohlhaas fustige « l’agriculture intensive qui pousse les agriculteurs à s’endetter ». De fait, le candidat des écologistes est favorable à une agriculture biologique et de qualité. Il propose par ailleurs que la région se serve de ses larges compétences en la matière pour accompagner les petites exploitations dans leur conversion à l’agriculture biologique.

Enfin, Christophe Boudot annonce vouloir revitaliser le tissu rural, et reconnaître la contribution des agriculteurs et éleveurs à la sauvegarde du patrimoine, des traditions montagnardes, des activités touristiques et de l’environnement. Il indique par ailleurs vouloir multiplier par trois le budget alloué à l’agriculture.

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

 

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte

Récupérez votre mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.