Construction et aménagement

Rénovation énergétique: les élus PSEA de Rhône-Alpes proposent un service public régional

Pour accélérer la rénovation énergétique dans le bâtiment, logement et tertiaire, les élus PSEA (Parti socialiste, écologistes et apparentés) de la Région Rhône-Alpes proposent de créer un service public régional.

Il existe en matière de rénovation énergétique, déjà plusieurs guichets, des aides multiples. ” Mais les moyens ne sont pas à la hauteur des enjeux, le bâtiment étant le premier secteur consommateur d’énergie.” estiment les élus du groupe PSEA (Parti Socialiste, Ecologistes et Apparentés du Conseil régional de Rhône-Alpes ).

Les élus du groupe proposeront à la session d’octobre du Conseil régional, la mise en place d’un service public régional de la rénovation énergétique. fédérant les outils actuels pour que le public soient mieux aidé,  pour  l’information, le diagnostic, l’accompagnement la définition des travaux, le choix des entreprises, le montage financier .

”  Nous devons décliner en Rhône-Alpes les propositions du projet de loi sur la transition énergétique. “, explique Marie-Hélène Riamon, présidente de la Commission Energie et Climat au Conseil régional, et Otman El Harti, président de la Commission Politique de la Ville, Logements et solidarités.

Cinquante milliards d’euros

La rénovation thermique, dans le logement, mais aussi dans le tertiaire, public ou privé, représente un marché de 50 milliards d’euros. Vingt pour cent des logements en Rhône-Alpes ont encore l’étiquette G. La rénovation thermique pourrait créer 5 000 emplois non délocalisables, générateurs d’économies importantes.

Le service ne viendrait pas s’ajouter aux dispositifs actuels, mais les coordonnerait, et donnerait une meilleure visibilité. Points info Energie Rhône-Alpes, associations d’information sur le logement, établissements bancaires, groupements d’entreprises, organisation professionnelles auraient à gagner à de surcroit de visibilité.

Cinq objectifs

Le service public aurait cinq objectifs. Les Rhônalpins seraient sensibilisés avec la création d’un diagnostic énergétique gratuit et d’un passeport énergétique intégrant toutes les étapes de la vie d’un bâtiment. Le service accompagnerait les Rhônalpins tout au long de leur démarche de rénovation thermique, avec un guichet unique.

Une aide au financement serait mise en place, avec une simplification de l’accès au crédit et la mise en place de tiers financeurs capables de porter des opérations dans des lotissements et des bourgs. Le but est que les travaux parfois lourds soient pris en charge par un tiers, qui lance des opérations, apporte des garanties, tout en étant remboursé par les bénéficiaires, mais dans la durée.

Enfin, le service aiderait la filière rénovation à se structurer, à mettre en place des formations, à soutenir la recherche et le développement. Enfin, le service réaliserait le suivi des économies réalisées.

 

 

 

VOIR AUSSI