RER Régionaux : le modèle parisien totalement inadapté aux territoires selon Régions et Peuples Solidaires

Pour le parti Peuples et Régions Solidaires, l’extension du RER aux grandes métropoles récupéré par le président de la République est un modèle parisien  inadapté aux enjeux des territoires

En annonçant qu’il veut des RER dans dix grandes métropoles le président de la République reprend une idée déjà dans les projets de plusieurs d’entre elles, même si elles lui donnent un autre nom. Cette annonce n’est pas originale, estime Peuples et Régions Solidaires, pour lequel Emmanuel Macron « a besoin de montrer qu’il est sensible à la question du climat et de la transformation écologique. »

Le parti fédéraliste Régions et Peuples Solidaires  « est bien évidemment favorable à tous les projets qui nous rendent moins dépendants des énergies fossiles. Bon nombre de citoyens, d’associations, d’élus et nos partis aussi plaident depuis longtemps pour une politique nouvelle des transports dans nos régions. »

       Cependant , pour R&PS l’appropriation de l’idée de RER  est habile mais ne règle pas tous les problèmes.  » Rien ne sera possible si les collectivités (régions, métropoles, départements, communautés d’agglomération, communes) ne disposent pas de plus de moyens et de plus de pouvoirs. Les collectivités souffrent d’une absence d’une véritable fiscalité propre. Les dotations de l’État les rendent dépendantes du bon vouloir du centre. »

       Ces collectivités, même les plus modestes, ont déjà été contraintes de financer des Lignes à Grande Vitesse très coûteuses afin de les relier plus rapidement à Paris. D’autres lignes à grande vitesse sont en projet et le parti fédéraliste estime sage des les abandonner au plus vite. L’idée d’organiser des Réseaux Express Régionaux sur un modèle parisien est une façon de compléter les projets de LGV.

Dire comme le fait le ministre délégué aux transports à un grand quotidien parisien : «Les RER métropolitains, c’est l’ouverture de nouvelles lignes de transports publics dans les grandes métropoles, à l’image du Grand Paris » semble une formule magique. Paris doit-il être le modèle pour tous ? Cela ressort d’une conception uniforme de la transformation écologique qui n’est pas la nôtre. C’est aussi un choix politique que nous ne partageons pas c’est à dire celui de la métropolisation des territoires.

La priorité pour R&PS est à la modernisation d’un réseau ferroviaire classique mal en point. Un tel projet ne peut être efficace qu’accompagné d’une révolution en matière de logement, d’urbanisme, d’occupation des sols.

 

David Grosclaude, porte-parole de Régions et Peuples Solidaires

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163

NEWSLETTER

Rececevez réguliérement par mail nos dernier articles publiés

Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Connection

Connexion à votre compte

Récupération de votre mot de passe

Merci de saisir votre identifant ou votre adresse email