Énergie

Rhône-Alpes crée une société de financement pour les énergies renouvelables

Rhône-Alpes représente 20% des 120 000 emplois du secteur des énergies renouvelables (EnR). Elle est fortement implantée, aussi bien pour l’énergie photovoltaïque, que pour l’énergie hydraulique ou la biomasse. En Rhône-Alpes, les filières EnR représentent 15% de la consommation finale régionale, essentiellement grâce à l’hydraulique, fruit d’un siècle d’investissement. L’objectif très ambitieux de la Région est de doubler ce taux en 2020, notamment en développant le potentiel d’autres sources renouvelables comme l’éolien.

Pour atteindre ces objectifs, la Région Rhône-Alpes a décidé la constitution d’une société régionale de financement pour les énergies renouvelables. Le rapport sur la création de cette société a été présenté à l’occasion de l’Assemblée plénière du Conseil régional des 24 et 25 octobre.

« Cette société prendra la forme juridique d’une société par action simplifiée (SAS) de type SCR, société de capital risque) », explique Benoît Leclair , vice-président en charge de l’énergie et du climat.

Des investisseurs privés et publics

Les principaux bénéficiaires seront surtout des sociétés de projets qui porteront des investissements initiés en priorité par les collectivités territoriales. Benoit Leclerc estime que « cette société doit permettre un partage local des retombées économiques ».

La société sera constituée par la Région, la Caisse des Dépôts et Consignations, et d’actionnaires publics et privés répartis en deux collèges . Son capital sera  majoritairement public, mais les actionnaires privés seront majoritaires au Conseil d’administration. Le Président sera selon les statuts issu du collège privé.

La région apporte 5 millions d’euros de fonds propres

La société sera dotée de 9 085 000 euros de fonds propres, dont 5 millions apportés par la Région Rhône-Alpes. Le reste sera apporté par les autres investisseurs : 1 800 000 euros pour la Caisse des dépôts et consignations, 1 000 000 pour la Banque Populaire des Alpes, 400 000 pour la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, 500 000 euros pour le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes, 15 000 pour Enercoop Rhône-Alpes, 20 000 pour Energie Partagée Investissement, 100 000 pour GEG Energies Nouvelles et Renouvelables, 250 000 pour la NEF.

La société pourra investir en trois ans dans une quinzaine de sociétés de projets. L’objectif est qu’elle soit constituée avant la fin de l’année 2013. Les 156 conseillers régionaux ont adopté le rapport à l’occasion d’un vote nominatif par 88 voix contre 68.

jean-baptiste.jacquet@enviscope.com

VOIR AUSSI