Énergie

Georges Besse 1: rinçage sous surveillance au trifluorure de chlore

AREVA avait demandé d’arrêter l’usine d’enrichissement d’uranium Georges Besse 1, de la société EURODIF, à la fin de 2012, puis a souhaité avancer cet arrêt.

L’Autorité de Sûreté Nucléaire a donné son autorisation à condition qu’AREVA renforce les installations de refroidissement. Une autre condition était la fiabilisation des unités de production de chaleur. Les travaux ayant été réalisés, l’ASN a donné son feu vert pour un arrêt de production le 11 mai

L’usine a pendant trente ans enrichi de l’uranium par procédé de la diffusion gazeuse. Un gaz, de l’hexafluorure d’uranium était poussé dans un circuit de tuyauteries où un système de filtres  séparait les atomes d’uranium, entre isotopes d’uranium 235 et d’Uranium 238.

Rincer avec du Trifluorure de chlore

Avant de conduire les opérations PRISME menant au démantèlement, l’arrêt de production consiste à extraire la totalité de l’UF6 (sous forme gazeuse) des cascades de diffusion. Le circuit d’enrichissement contenait en permanence 3 000 tonnes d’hexafluorure d’uranium.

L’arrêt des cascades nécessite la réalisation de nombreuses interventions pendant une durée estimée à 5 mois : arrêt des groupes de diffusion, extraction et vidange des circuits.

Les installations doivent être rincées pour recueillir les restes d’hexafluorure d’uranium. Le rinçage doit être réalisé avec du trifluorure de chlore, un produit utilisé pour nettoyer les réacteurs chimiques de dépôt des oxydes contenus. Les risques majeurs sont liés à l’inhalation et au contact sur la peau

Les opérations PRISME  nécessitent la modification du Décret d’Autorisation de Création de l’Installation Nucléaire de Base d’EURODIF Production (INB 93). L’opération de rinçage fait l’objet d’une enquête publique menée de fin 2011 à début 2012. L’instruction est en cours.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI