Construction et aménagement

Risques naturels : Indura rappelle l’importance des aménagements

Indura (Pôle Infrastructures Durable Rhône-Alpes) rappelle l’importance de la protection contre les risques naturels. Les inondations mortelles de la Bavière et de la Hongrie par le Danube, aggravées par des ruptures de digues, ont rappelé notre vulnérabilité face aux phénomènes naturels.

En France, les multiples éboulements rocheux dans les Alpes-Maritimes ont entraîné la fermeture des routes d’accès aux stations du Mercantour, Isola 2000 et Auron. Les inondations dans les Pyrénées ont aussi entrainé des conséquences importantes. Des phénomènes identiques se produisent en Rhône-Alpes, en particulier dans les Alpes et les Préalpes : chutes de rochers, de blocs, éboulements, glissements de terrains, avalanches, etc. Les menaces qui pèsent dans la vallée de la Romanche, dans le secteur de Séchilienne  avec le glissement possible d’un pan de montagne, ont justifié d’importants travaux de détournement du cours d’eau et des routes.

Des risques en montagne

Ces évènements ont un coût en vies humaines, mais aussi un coût financier (infrastructures et bâtiments détruits) et des conséquences économiques, avec l’arrêt des activités. Certains de ces accidents ont entraîné l’évacuation en hélicoptère de centaines de personnes, la mise en sécurité des routes et leur remise en état.

Région montagneuse et fortement hydraulique, riche en infrastructures touristiques  ( routes, stations, équipements divers en zones à risque) et énergétiques, Rhône-Alpes bénéficie d’une solide expertise en génie civil. Des centes de recherche (IRSTEA), des écoles, des universités, des bureaux d’études, des entreprises de travaux, sont actives dans le secteur de la protection contre les risques naturels.

Le pôle Indura fédère ces compétences autour de différents axes de recherche : compréhension des risques (modélisations, outils de suivi en temps réel), développement de nouveaux systèmes ou procédés de protection, développement de méthodes d’entretien et de renforcement innovantes faisant appel à la mécanique, aux nouveaux matériaux ou aux biotechnologies. Indura a organisé au mois de juin, une rencontre sur l’innovation dans le secteur des infrastructures, où les aménagements doivent de plus en plus prendre en compte des contraintes environnementales en évolution.

Les biotechnologies pour renforcer des digues

L’innovation apportée par les centres de recherche publics ou d’enteprises permet différents progrès à tous niveaux. Pour ne citer qu’un exemple, Indura travaille actuellement sur des méthodes de confortement issues des biotechnologies, moins invasives et « chirurgicales », qui permettront des entretiens localisés plus efficaces, notamment sur les digues. Pour des ouvrages plus sûrs et des pratiques plus respectueuses de l’environnement.

INDURA, pôle d’excellence Infrastructures durable Rhône-Alpes.

55 avenue Galline 69100 Villeurbanne  tel. : 04 82 53 51 33

Email : indura@indura.fr 


VOIR AUSSI