Ingénierie

RIVER FLOW : des solutions pour atténuer l’impact du climat sur les cours d’eau

Les changements dans l’environnement, le changement climatique, vont impacter sur les cours d’eau. Pour mieux gérer ces impacts, en créant des ouvrages par exemple, il faut mieux connaitre le fonctionnement des fleuves et des rivières. Plus de trois cent spécialistes du monde entier, chercheurs, ingénieurs hydrauliciens se retrouvent pendant quatre jours à Villeurbanne, pour présenter leurs travaux.

Les recherches sur l’atmosphère  sont connues. Nous sommes très dépendants de cet environnement et de  l’air que nous respirons. Les recherches sur l’eau et les cours d’eau sont aussi importantes, car le cycle de l’eau est vital. La conférence internationale River Flow qui se tient depuis mardi à l’Espace Tête d’Or, à Villeurbanne, rassemble les réponses des spécialistes des rivières et cours d’eau. CNR et la Société Hydrotechnique de France ( SHF) sont co-organisateurs du congrès.

Nicolas Rivière, enseignant chercheur à l’INSA de Lyon, au laboratoire de mécanique et André Paquier, chercheur à l’IRSTEA (Institut des Sciences et Techniques  de l’Environnement et de l’Agriculture)  ont organisé cette rencontre . Les participants viennent de tous les continents, même d’Australie et de Nouvelle Zélande, des pays eux aussi touchés par des évènements extrêmes comme des inondations.

RiverFlow réunit principalement des participants académiques mais aussi des gestionnaires et des techniciens. ” souligne Nicolas Rivière. Les travaux présentés sont des travaux de recherche, notamment des travaux de recherche en science l’ingénieur.  Ces travaux sont menés en laboratoire, en dehors des facteurs naturels comme le climat,  mais aussi sur le terrain, en pleine nature soumis aux mutations du réchauffement climatique.

Les travaux visent à mieux connaitre le fonctionne des rivières des fleuves, de toutes tailles, en lien avec le changement climatique. Les chutes de pluie ou de neige, selon leur abondance et leur répartition ont un impact sur les torrents, sur les rivières et sur les fleuves. Les progrès de la technique fournissent des données plus nombreuses qui permettent d’approfondir les connaissances et de mieux comprend le comportement des cours d’eau d’une manière générale.

Ces connaissances permettent de mieux concevoir et de mieux gérer des ouvrages ( digues,rives, barrages, réservoirs, etc) qui ne doivent pas être conçus comme des obstacles au fonctionnement des éco-systèmes. Certes les ouvrages , créations humaines, transforment les milieux, mais ils créent aussi de nouveaux milieux  pour la biodiversité. Les étangs de la Dombes ont créé des milieux très favorables à la biodiversité que personne ne songerait à remettre en cause. Des barrages peuvent permettre de restituer de l’eau en cas d’étiage trop sévère. Les hydrauliciens sauront apporter des solutions pour atténuer, en partie au moins, certains  des impacts du réchauffement du climat. Mais ils n’auront pas réponse à tout…

Ces connaissance permettront de mieux prépare les actions à mener, à préparer pour accompagner, atténuer le réchauffement climatique

 

 

VOIR AUSSI