Haute-Savoie

Sécheresse : alerte prolongée dans la vallée de l’Arve pour l’eau potable en Haute Savoie

Malgré une amélioration apportée par de récentes précipitations, la situation reste difficile pour plusieurs secteurs en particulier la vallée de l’Arve,  de l’amont à l’aval.


     La situation du département de Haute Savoie, selon la Préfecture, a connu quelques améliorations ponctuelles ces derniers jours
du fait des précipitations récentes et de la baisse des températures.Toutefois, si certains cours d’eau peuvent retrouver des niveaux proches de la normale, le niveau des nappes souterraines est au plus bas. En particulier, les ressources destinées à l’alimentation en eau potable se situent à un niveau critique. En effet, malgré les précipitations observées ces dernières semaines, le sol reste encore relativement sec pour la
saison et le cumul des précipitations annuelles très déficitaire.
       Il convient donc de rester très vigilant sur l’ensemble des territoires en tension. C’est pourquoi, à compter de ce jour, le préfet de la Haute-Savoie prolonge les arrêtés préfectoraux en cours :
pour les secteurs de l’Arve amont (alerte), l’arve aval et l’Arve médian (alerte renforcée) jusqu’au 30 octobre 2022 ;
pour le Chéran (crise) jusqu’au 15 octobre 2022.

Les niveaux d’alerte des autres secteurs (Genevois, Sud-Ouest lémanique et Dranse) restent inchangés.
       Néanmoins, compte tenu de la légère amélioration, les secteurs du Fier et des Usses baissent d’un niveau : ils passent du niveau « crise » au niveau « alerte renforcée». Les mesures de réduction des usages de l’eau doivent ainsi continuer à être scrupuleusement
respectées. En cas de tensions observées localement, des mesures de restriction  complémentaires pour faire face au déficit peuvent être prises par arrêté municipal.

VOIR AUSSI