Hydraulique

Sécurité des barrages: une surveillance étroite

Les ouvrages hydrauliques du parc de production d’EDF font l’objet d’un suivi et d’entretien sous le contrôle des pouvoirs publics comme tous les ouvrages hydrauliques.

Les contrôles sont effectués par EDF, dans le cadre de procédures suivies par la Direction Régionale de l’Environement, de l’Alménagement et du Logement de Rhône-Alpes ( DREAL).

BILAN 2011 des contrôles de la DREAL Rhône-Alpes

La DREAL de Rhône-Alpes a réalisé 105 % de ses objectifs 2011 en matière de contrôle sur site des installations classées, soit 1 141 inspections.  Parmi ces installations figurent les barrages.

Après une réorganisation,  2011 marque  la première année de fonctionnement du service de contrôle de la sécurité des ouvrages hydrauliques Rhône-Alpes, avec un plan de contrôle qui prévoyait de produire un effort très significatif sur les ouvrages, les plus importants ou les plus sensibles.
Ce plan a été conduit conformément aux objectifs fixés, soit :
– 71 ouvrages de classe A (67 barrages et 4 digues) ;
– 29 ouvrages de classe B (14 barrages et 15 digues) ;
-10 barrages de classe C ;
– 1 barrage de classe D.

TREIZE ETUDES DE DANGER

Concernant les études de dangers, 13 rapports de premier examen (10 barrages et 3 digues) ont été élaborés. La mise à jour des consignes de surveillance des barrages de classes
A et B est quasiment terminée. Treize dossiers de travaux de gros entretien d’aménagements hydroélectriques ont été instruits et 5 dossiers d’autorisation de nouveaux ouvrages ont été co-instruits avec les services de police de l’eau.

EDF: UN SUIVI PERMANENT

La politique de sûreté hydraulique d’EDF recouvre l’ensemble des dispositions prises lors de la conception, l’exploitation ou la maintenance des aménagements hydroélectriques pour assurer la sécurité des personnes, des biens et de l’environnement contre les risques liés à l’eau et dus à la présence et à l’exploitation des ouvrages.

Cette démarche vise la sécurité des personnes, des biens et de l’environnement vis-à-vis des variations de débit résultant de l’exploitation normale des ouvrages (démarrages, arrêts de turbines, etc. Elle concerne l’exploitation des ouvrages en période de crue et la prévention de rupture d’ouvrages.

Surveiller au quotidien

Les spécialistes d’EDF surveillent, contrôlent et auscultent régulièrement tous les composants des ouvrages: barrages, des vannes, des conduites forcées, etc.

Les barrages sont équipés de moyens permanents d’auscultation, mis en place dès la construction. Les mouvements des barrages sont suivis par relevé topographique et pendules d’auscultation. Leur comportement hydraulique (influence de l’eau sur la stabilité et le comportement de l’ouvrage) est suivi par mesure des infiltrations d’eau et des sous-pressions.

Ces capteurs détectent des déplacements de quelques dixièmes de millimètre sur des barrages de plusieurs centaines de mètres de long. Les mesures sont soit réalisées par l’exploitant lors de visites d’inspection, soit enregistrées automatiquement sont transmises à distance à un centre de calcul. Depuis les centres de télé-auscultation de Grenoble et de Toulouse, EDF suit en temps réel tous les indicateurs de sûreté des barrages : tassements, pressions, micro-mouvements… Les équipes d’ingénierie peuvent  anticiper les évolutions de ces indicateurs et programmer, si besoin, les opérations de maintenance nécessaires.

Les équipes d’EDF exploitent ces données pour détecter d’éventuels comportements inhabituels, consignés dans le rapport d’auscultation. Ce dernier livre une étude des comportements mécaniques (analyse des déplacements) et hydrauliques (analyse des niveaux piézométriques et des débits de fuites) des barrages.

L’expérience acquise depuis plus de 60 ans et l’importance du parc ausculté en France et l’étranger permettent des retours d’expérience très riches.

Soumis à des règles spéciales au dessus de 10 mètres de hauteur

La surveillance des barrages dépassant les 10 mètres de hauteur est soumise à des exigences réglementaires. Des inspections sont menées par les DREAL pour vérifier la tenue satisfaisante des ouvrages, ainsi que le respect et l’efficacité des mesures de contrôle. EDF informe également chaque année les DREAL des résultats de ses contrôles de sûreté.

L’inspecteur sûreté hydraulique d’EDF rédige tous les ans un rapport sur la sûreté mis en ligne sur Internet.

Les grands barrages, de plus de 20 m, sont soumis à un Examen Technique Complet (ETC) .Cette observation s’effectue au moyen d’une vidange de la retenue ou, lorsque cela est techniquement possible, par l’utilisation d’un robot subaquatique. L’objectif de cet examen est de s’assurer que le barrage et ses ouvrages de sûreté sont dans un état satisfaisant et qu’ils peuvent remplir l’ensemble de leurs fonctions.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI