Science

Soitec : forte baisse du CA au 1er semestre, mais perspectives positives

Comme anticipé, la division Électronique enregistre un chiffre d’affaires en hausse séquentielle de 10% au deuxième trimestre à 47,2 M€. Les marchés dédiés aux smartphones et autres produits mobiles poursuivent leur forte croissance. Toutefois, les ventes de la division électronique restent affectées par la faiblesse du marché des PC.

Les ventes dédiées aux applications digitales (c’est-à-dire la totalité des ventes de plaques de 300 mm) représentent 16 M€. Elles sont en baisse de 52% par rapport au deuxième trimestre de l’exercice précédent et de 12% en rythme séquentiel. Les autres ventes de la division Electronique, dédiées à la radiofréquence et aux applications mobiles (c’est-à-dire les ventes de plaques de petit diamètre, hors redevances et ventes d’équipements) s’inscrivent en hausse de 19 % à 28 M€ en rythme séquentiel.

Par rapport au premier semestre de l’exercice précédent, les ventes dédiées aux applications digitales sont en baisse de 50% à 34 M€. Les autres ventes de la division Electronique s’inscrivent en légère baisse de 4% à 52 M€. Les revenus de licence s’établissent à 1,5 M€ et les ventes d’équipements totalisent 2,7 M€ sur le semestre.

La division Énergie solaire a enregistré un chiffre d’affaires de 0,4 M€ au deuxième trimestre. Toutefois, ce niveau de ventes ne reflète pas l’activité de production de systèmes au cours du trimestre ; la division reste en ligne pour satisfaire aux critères de reconnaissance du chiffre d’affaires sur le projet sud-africain. Au premier semestre, les divisions Énergie solaire et Éclairage totalisent un chiffre d’affaires total de 1,1 M€.

Perte opérationnelle courante au premier semestre

La perte opérationnelle courante devrait s’établir à 72 M€ au premier semestre, à un niveau proche de celui du premier semestre 2012-2013. Malgré une baisse de 30% de son chiffre d’affaires, l’industriel dit avoir réussi à réduire sa structure de coûts tout en concentrant ses efforts sur l’innovation et l’exécution de ses projets solaires, afin de soutenir sa croissance future.

Mesures de rationalisation et réduction des effectifs

Comme cela avait déjà été annoncé, de nouvelles mesures de rationalisation de l’outil industriel ont été engagées à Singapour et à Fribourg. La charge de restructuration et une dépréciation accélérée non courante de certains équipements sur ces deux sites, est actuellement estimée à 8 M€. Pour réduire sa structure de coûts et poursuivre son développement, la division Électronique engage un nouveau programme de réduction. Dans ce cadre, les partenaires sociaux du site de Bernin (38) ont été invités à participer aux négociations visant à convenir des moyens de réduire les frais salariaux et les effectifs.

Perspectives

Le groupe anticipe une forte croissance séquentielle au second semestre et réitère sa prévision d’une croissance à deux chiffres sur l’ensemble de l’exercice. L’activité solaire bénéficiera principalement du projet sud-africain. La croissance des ventes, l’amélioration de l’utilisation des capacités de production et le bénéfice du programme de réduction des coûts conduiront à une amélioration significative de la rentabilité au second semestre par rapport au premier semestre.

A propos de Soitec

Soitec est une entreprise industrielle internationale dont le cœur de métier est la génération et la production de matériaux semi-conducteurs d’extrêmes performances. Ses produits, des substrats pour circuits intégrés (notamment à base de SOI – Silicium On Insulator) et des systèmes photovoltaïques à concentration (CPV), en font un des premiers spécialistes mondiaux. Soitec s’adresse aux marchés de l’informatique, des télécommunications, de l’électronique automobile, de l’éclairage et des centrales solaires à forte capacité. Le groupe a aujourd’hui des implantations industrielles et des centres de R&D en France, à Singapour, en Allemagne et aux Etats-Unis. www.soitec.com

VOIR AUSSI