Solaire photovoltaïque : le CEA Liten et l’INES transposent la technologie Pérovskite aux grandes surfaces

Le CEA Liten a atteint 16 % de rendement sur un module solaire de 10 cm2 de surface active en pérovskite dont la production est compatible avec plusieurs technologies d’industrialisation, laissant entrevoir la possibilité d’une production de masse de cellules avec un excellent rapport coût efficacité.

Au cours des dernières années, les cellules solaires à base de perovskite (PSC) ont fait l’objet d’un grand nombre de recherches et des records d’efficacité croissant ont rapidement été atteints, avec des performances de rendement pouvant dépasser 20 % en laboratoire. Néanmoins, plusieurs défis doivent être relevés pour assurer un brillant avenir industriel à cette technologie. Pour l’instant, peu de travaux ont permis d’en faire la démonstration à grande échelle, la plupart des recherches dans le monde se concentrant en effet sur des dispositifs de laboratoire de petite taille.

Le CEA Liten a pour sa part mis au point une formulations de matériaux permettant de produire des cellules individuelles par traitement à basse température  (inférieure à 150 °C) et assemblé ces cellules en modules PV. Grâce à des procédés d’impression et d’ablation laser pour structurer les couches, l’équipe R & D du CEA à l’INES a pu obtenir une efficacité maximale de 16 % sur 10 cm² en plein soleil (14 % en efficacité stabilisée) avec un taux de surface active supérieur à 93 %.

Ce procédé à basse température est compatible avec le développement du procédé Roll-to-Roll permettant d’envisager la production de grands volumes de cellules pérovskite souples à très faible coût. Il est également compatible avec le développement de cellules bifaces par technologie à hétérojonction de silicium déjà développée par le CEA à l’INES pour la production de modules PV haut de gamme très performants (objectif supérieur à 30 % de rendement).

 

VOIR AUSSI