Solaire

Solarezo équipera 37 écoles rurales au Maroc

Le Maroc a depuis de longues années engagé une action en faveur du photovoltaïque en particulier en milieu rural. Le pays s’est aussi doté d’une stratégie volontariste présentée à Lyon lors du dernier salon des Energies Renouvelables qui s’est tenu au mois de février 2011 Eurexpo.

Dans le cadre de la réalisation du programme de compensation carbone volontaire piloté par la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement et ses partenaires économiques, un projet d’électrification d’écoles rurales a été signé le 7 mars par la Fondation et Maroc Energies Renouvelables. Maroc Energies Renouvelables est une société de droit marocain, adossée au groupe français Solarezo ( siège à Lyon) spécialisé dans le photovoltaïque et la biomasse.

Le programme mis en place par Maroc Energies Renouvelables consiste en la fourniture, l’installation et la mise en service de 114 kits photovoltaïques, dans 37 écoles rurales réparties sur quatre régions: Errachidia, Ouarzazate, Khénifra et Marrakech.

Une initiative unique

L’opération contribuera à la réalisation de l’électrification d’écoles dans des zones rurales reculées . Cette amélioration des conditons de vie facilitera le développement socio-éducatif des habitants. Le projet participera à la protection de l’environnement par l’utilisant d’énergies propres et participera même à la réduction de la facture énergétique du pays.

Le programme de compensation carbone volontaire au Maroc est une initiative quasi unique en Afrique et dans le monde Arabe. Il a été lancé en Avril 2009 par la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente effective de la Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement. Le programme cherche à contribuer à la lutte contre la pollution atmosphérique sur le plan local et le réchauffement climatique global. Il vise à inciter les entreprises et institutions à réduire leurs émissions de CO2 et à compenser les émissions irréductibles par la participation au financement de projets de réduction de gaz à effet de serre.Le projet cherche à sensibiliser les entreprises, les administrations, le public et les jeunes en particulier au problème de l’effet de serre et du changement climatique

VOIR AUSSI