Construction et aménagement

TGV Lyon Grenoble : Pour Eliane Giraud (PS) Laurent Wauquiez ignore les réalités du réseau ferroviaire

TGV Lyon Grenoble : Pour Eliane Giraud (PS) Laurent Wauquiez ignore les réalités du réseau ferroviaire

Eliane GIRAUD, Sénatrice de l’Isère Conseillère régionale Auvergne Rhône-Alpes Ancienne Vice-présidente de la Région Rhône-Alpes en charge des transports de 2012 à 2015 réagit à la promesse de Laurent Wauquiez d’une ligne TGV Lyon-Grenoble.

Que pensez vous de la proposition de Laurent Wauquiez de “faire rouler un TGV entre Lyon et Grenoble?

Eliane Giraud : On peut convenir que la desserte de Grenoble est un véritable enjeu. Mais elle ne se règle pas à coup de déclaration par voie de presse. D’ailleurs, quelle déclaration surprenante du Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, puisque ces études existent et que des choix ont été faits. Mais faudrait-il encore que Monsieur Wauquiez s’intéresse à la Région et à son histoire. On ne peut pas déconnecter la liaison Lyon Grenoble, la desserte de Grenoble du reste du réseau, en particulier du projet des accès français au Lyon Turin. Or Laurent Wauquiez ne dit rien de la liaison Lyon-Turin.

Quel lien existe-t-il avec les accès français du Lyon Turin?

Les accès français du Lyon Turin supposent une amélioration de  la liaison entre Lyon et Chambéry pour dépasser l’énorme problème que représente la voie unique entre Saint-André le Gaz et Chambéry. Au moment des discussions sur l’aménagement et le phasage du Lyon Turin en 2002, des études sur la desserte entre Grenoble et Chambéry ont été réalisées. Anne-Marie Comparini était présidente de la Région Rhône-Alpes et son vice-président aux transports était Éric Fournier, actuel membre de l’exécutif de Laurent Wauquiez. Ce travail s’est poursuivi dans la continuité en 2004 avec un engagement résolu de Jean-Jack Queyranne et de son exécutif pour soutenir le dossier.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI