Énergie

Le Conseil économique, social et environnemental pour une transition énergétique rigoureuse

Le Conseil Economique, Social et Environnemental ( CESE) étudie aujourd’hui mardi 8 janvier et demain mercredi deux projets d’avis sur la transition énergétique.

Le premier, présenté par la section de l’environnement, est consacré à « la transition énergétique : 2020-2050, un avenir à bâtir, une voie à tracer », et est rapporté par Jean Jouzel et Catherine Tissot-Colle.

Un deuxième avis présenté par la section des activités économiques, est consacré à « l’efficacité énergétique, un gisement d’économies, un objectif prioritaire ». Il sera rapporté par Anne de Bethencourt et Jacky Chorin.Delphine Batho, interviendra cet après-midi. Ces interventions pourront être suivies sur le site du CESE (www.lecese.fr )

Le projet s’interrogera sur les conditions d’une  “transition énergétique française réussie”. Une transition réussie suppose “, à toutes les échelles de décision du national au local d’obtenir l’adhésion large de la société civile sur les modalités de la nécessaire évolution de notre modèle énergétique, les innovations à envisager, et les financements à mettre en oeuvre.


Prendre en compte toutes les ressources

Le projet aborde les deux volets du dossier: la demande en énergie, et le production. Le projet d’avis du CESE insiste sur la nécessité de diversifier le mix énergétique en combinant indépendance énergétique, sécurité d’approvisionnement, prospérité économique, environnement et lutte contre la précarité énergétique. L’avis prend en compte toutes les sources actuelles ou potentielles. Ces ressoures doivent être évaluée de manière rigoureuse  avec leurs contraintes et avantages respectifs sur les plans économique, environnemental, technologique et socioéconomique.


Maitriser la demande

Pour la demande, le projet d’avis met en avant la nécessité de maîtriser la consommation, de promouvoir la sobriété énergétique, de mieux consommer  en développent de nouveaux produits et services. L’efficacité énergétique qui permet de réduire la consommation d’énergie pour un même service rendu, pourrait être un marché et une filière innovante et créatrice d’emplois

Le CESE devrait souligner quelques orientations indispensables: choix politiques forts, vision à long terme, continuité des politiques publiques, meilleure information des citoyens. Le message en direction d’un Gouvernement soumis à des pressions diverses, est libible en filgrane. Le CESE demande des visions  au delà du terme d’un quinquennat,   des chois qui se dégagent des  négociations entre composantes politiques,  une continuité des actions publiques, qui ont misé ces dernières années sur le nucléaire. Le CESE devrait insister sur l’information des citoyens, trop souvent soumis à des débats binaires.

Mais surtout, dans un contexte financier contraint, le CESE rappelle qu’il faudra investir.Le projet d’avis souligne avec force, le transition ne sera pas réussie “si les moyens financiers ne sont pas à la hauteur des enjeux et si des programmes de financement innovants ne sont pas développés.”

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI